Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma: célébration de la fête de l’Aïd el-Fitr, les musulmans prient pour le rétablissement de la paix au Nord-Kivu

Célébration de l’Aïd el-Fitr ou laid chez les musulmans, tous les fidèles de la religion musulmane ont répondu présent à leur rendez-vous qui intervient 30 jours après le ramadan.

Les musulmans durant cette période ont orientés aussi leur différentes prières en faveur de la République démocratique du Congo en général et le Nord-Kivu en particulier où la situation sécuritaire est tellement inquiétante un de nous a été abattu à béni par les hors la loi, c’est une situation qui nous a indigné et nous avons aussi prier pour la situation sécuritaire de sorte qu’ Allah rétablisse la paix dans notre province à travers nos autorités politico-administratives et militaires” nous a confié le responsable de la mosquée du centre ville Ashim.

Il s’agit d’une  festivité du repas  où les fidèles se réjouissent dans la foi. L’imam principal de la mosquée du centre ville de Goma que nous avons rencontré  appelle les musulmans de se comporter comme “les agneaux et non pas le loup tout homme est mortel, c’est ainsi que nous devons préparer notre vie après la mort, je demande à tous les musulmans d’avoir un comportement d’ un agneau tendre et doux, nous devons adopter cette attitude en cessant tout péché pouvant nous amener dans la perdition ” a souligné cet imam.

Durant cette cérémonie le responsable de la mosquée a procédé par la remise de vivres  auprès de ses fidèles tel que l’exige le Coran.

Est purifié que celui qui pose cet acte de charité, un symbole qui atteste que la prière  faite pendant  la période de ramadan est arrivé au ciel, cette charité est obligatoire selon le coran, on assiste les nécessiteux en leur donnant surtout la nourriture qui est une denrée alimentaire dans une zone à une autre” a souligné cheikh Ashim Moussa.

Contrairement aux  années précédentes cet événement festif qui réunit tous les musulmans se célébrait dans le stade de l’unité de Goma, aujourd’hui chaque musulman a prié dans sa mosquée respective suite à la pendemie du covid -19, cheik Ashim Moussa a salué cette mesure de l’autorité urbaine et révèle que les fidèles ont durant cette fête respectés les gestes barrières telque recommandé par les professionnels de santé ” nous avons insisté à ce que nos fidèles respect chacun le port du masque et nous avons placé le dispositif de lavage des mains à l’entrée de l’enclos de sorte que tout celui qui accède à nos installations, lave les mains, bref tout s’est passé dans l’ordre comme l’a indiqué l’autorité urbaine à travers son  communiqué ” a-t-il conclu.

Fiston Issemwami