Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Ebola : Augmentation des cas positifs ,on commence à découvrir la maladie là où elle se cachait (Dr Mundama Jean-Paul)

Le nombre des cas reportés positifs de la maladie à virus Ebola ne cesse de grimper au jour le jour en ville de Butembo.

Les zones de santé les plus touchées sont Katwa, Vuhovi et Masereka. Pour la zone de santé de Katwa, les grands foyers de la résistance contre la maladie à Virus Ebola sont les airs de santé Mutsanga et Wayene. Pour la zone de santé de Vuhovi, les grands foyers du virus sont les airs de santé de Isonga et Mutendero. Et enfin, la zone de santé de Masereka.

Le gros des personnes mortes de cette maladie sont enregistrées dans ces différents airs de santé.Hommes, femmes, jeunes, enfants, personne n’est épargné.Que-ce qui serait à la base de cette situation?

Pour Dr Mundama Jean –Paul, président de la commission prévention dans la riposte contre la maladie à Virus Ebola en ville de Butembo, l’augmentation des cas conformes en ville de Butembo dépend de plusieurs paramètres.

« Il y a l’effet recrudescence des cas. Les même faits produisent les mêmes résultats. Nous voulons ici parler de l’inaccessibilité des sites et la résistance des populations dans les zones exposées.Depuis qu’on a réussi à briser certaines poches de résistances, on commence à trouver certains cas dormants qui étaient dans ces endroits là ».

C’est pour ca que le nombre des cas  augmente.Ceci ne devrait pas étonner dit Dr Mundama Jean-Paul.

« Nous sommes dans la phase ascendante de ces cas. Mais d’ici quelques jours, parce que les actions de santé publique sont menées, on est entrain de vacciner en décontaminant ces zones. Dans 21 jours, le nombre des cas devrait commencer à diminuer ».

« La zone de santé de Katwa vit aujourd’hui l’effet de recrutement qui apparaît là où la maladie était cachée et qu’on commence à la découvrir ».

L’avantage c’est que la maladie est concentrée dans certains endroits. Il n’y a pas d’extension géographique. La maladie à virus Ebola est contenue géographiquement dans certaines zones de santé et à l’intérieur de ces zones de santé dans certains airs de santé.

Notons que dans toute l’histoire du virus Ebola il n’y a qu’en RDC dans cette 10eme apparition ou les agents de la riposte arrivent à porter parfois des gilets par balle pour aller vacciner dans des villages en proie à l’insécurité.


Philippe Makomera

English English French French Swahili Swahili