Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

COVID19 : WhatsApp limite le transfert de messages viraux pour lutter contre les fake news

vous ne pourrez désormais transférer le contenu reçu d’un tiers qu’à un seul destinataire à la fois, a annoncé l’application qui appartient à Facebook.

logo watssap

Vous devriez bientôt recevoir moins de messages de ce fameux ami qui connaît quelqu’un qui travaille au ministère de l’Intérieur… qui connaît lui-même quelqu’un qui travaille sur le vaccin contre le coronavirus . Dans un post de blog publié mardi 7 avril, l’application WhatsApp annonce qu’elle va désormais limiter le transfert des messages viraux à un seul destinataire par envoi, révele france info.

Dans ce communiqué, l’application – propriété de Facebook – souligne avoirremarqué “au cours des dernières semaines”, “une hausse significative des transferts, que les utilisateurs trouvent trop nombreux, et qui peuvent contribuer à la propagation de fausses informations”.

Nous pensons qu’il est important de ralentir la diffusion de ces messages pour que WhatsApp reste une application de conversation personnelle”.WhatsAppdans un post de blog

Désormais, “ces messages sont marqués d’une double flèche pour indiquer qu’ils ne proviennent pas d’un contact direct”, détaille la plateforme. “En effet, ces messages sont moins personnels que les messages typiques envoyés sur WhatsApp. Nous mettons désormais en place une limite pour que ces messages ne puissent être transférés que vers une discussion à la fois”. 

Dit autrement, vous pourrez toujours transférer le message reçu d’un tiers à plusieurs autres destinataires. Sauf que vous devrez refaire la manipulation pour chacun d’eux. L’objectif est clair : “l’application souhaite rompre les interminables chaînes de messages partagés plusieurs milliers de fois. A l’image de cette fausse carte du déconfinement qui a été largement partagée, lundi 6 avril. En janvier 2019, WhatsApp avait déjà limité à cinq destinataires le transfert d’un message” : c’était déjà pour lutter contre les fake news.

redaction