English English French French Swahili Swahili

Covid-19 : Observance des mesures de prévention, une excuse de certains policiers pour tracasser la population de Goma (Nord-Kivu)

Photo tiers

Dans certains bistrots en ville de Goma des corruptions sont données aux agents de l’ordre et de renseignements pour bénéficier d’une vente libre et protégée. A leur sein ils ont des numéros de téléphones des certains agents de l’ordre qui leur permettent d’être protéger même à l’arrivée d’un autre groupe du même service. Les responsables des bistrots payent une somme d’argent dont le prix est fixé dérisoirement par ces derniers pour maintenir leurs activités et continuer a nourrir leurs famille comme d’habitude.


Selon un vendeur qui garde l’anonymat rencontré à Majengo, les boisons sur lesquelles on impose cette corruption, il s’agit de la bière, du whisky, les vins de tout genre et toutes les boissons de production locale.

Ceux qui n’honorent pas sont contraint de fermer leurs portes et de fois convoqués aux bureaux des différents sous-commissariats de la Pnc. Aujourd’hui, une fouille systématique des éléments de la police est observée pour faire respecter de force les mesures drastiques du Chef de l’Etat dans la limitation de la propagation du Covid-19. Malheureusement, une façon pour les éléments de l’ordre de trouver une excuse pour tracasser les paisibles citoyens.

Ce Dimanche 19 Avril 2020, un responsable de la police en ville de Goma a lancé une mise en garde à tous les agents de l’Etat qui violent volontairement les mesures de prévention du Coronavirus. Et dans un document qui circule sur les réseaux sociaux, cet officier point du doigt les restau-bars, Nganda etc… qui d’une manière ou d’une autre travaillent sous couverture de certains agents étatiques et pourtant censé être fermés.


Trésor Wayitsomaya