English English French French Swahili Swahili

Covid-19/Nord-Kivu : « Le confinement a apporté du fruit mais le plus important est de penser à l’après confinement », Prof Kalume

Professeur Kalume Mushabaa Jacques, Docteur à l’Hôpital Docs-Goma

Dans un entretien accordé ce 25 Avril au collectif des médias en ligne œuvrant à Goma, le Prof Kalume Mushabaa Jacques a fait une analyse sur la situation de la pandémie du Coronavirus en province. Au lendemain de la déclaration par l’autorité provinciale du dernier malade déchargé guérit du Coronavirus, Prof Kakule Mushabaa exprime sa satisfaction.

Ce Docteur à l’hôpital DOCS-RDC de Goma pense que même si la province ne compte plus des cas du Covid-19, la population doit rester vigilante.

« En cas de la pandémie, le plus important c’est d’éviter que les personnes contaminées, puissent contaminer d’autres afin que la chaîne ne puissent s’allonger. Le confinement a donc apporté des fruits mais le plus important c’est de penser à l’après confinement » fait remarquer le Professeur Kalume Mushabaa.

Cependant tout en reconnaissant que les maladies virales n’ont pas de traitement spécifique, il salue en amont, l’initiative prise par les autorités du pays pour limiter la chaine de contamination.

« Le Covid-19 c’est une maladie virale comme les autres. Elles n’ont pas de traitement spécifique. Le principe général c’est qu’un maladie virale ne guérit pas par une molécule spécifique. Les autres médicaments qu’on donne c’est juste pour traiter les maladies opportunistes, les infections bactériennes. Le respect des mesures prises par l’autorité nationale pour limiter le contact des gens , exécutées par les autorités provinciales, étant donné que la maladie se propage essentiellement par le contact entre les individus, a favorisé la baisse des cas du Covid-19 au Nord-Kivu », ajoute-t-il.

Bien que Le déconfinement des villes qui étaient en isolement du reste de la province, le Professeur Kalume insiste sur le respect des mesures préventives de façon permanente. « En étant déconfinées, il faut que les responsables sanitaires et administratifs fassent en sorte que l’écho des mesures préventives puissent demeurer en maintenant cet état de chose » insiste-t-il.

Ce professionnel en santé préconise la fermeture totale par l’Etat congolais, de tous les attroupements non indispensables. Pour lui, le pays était déjà confondu à un ganda national, une pratique qui doit cesser afin de léguer une morale efficace à des générations futures.

Signalons que tous les malades du Coronavirus au Nord-Kivu sont déclarés guéris. L’affirmation a été faite hier 24 Avril par le gouverneur de province, après le déchargement du dernier cas qui restait à Beni, parmi les cinq que comptait la province.

Grâce à cette annonce, la mesure portant l’isolement des villes de Goma Beni et Butembo du reste de la province depuis le 6 Avril dernier, est levée. Les mouvements habituels ont repris normalement.

David MAHAMBA