Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Covid-19 : Les traversées clandestines entre les villes de Goma et Giseny exposent les habitants à la contamination

Des tombes au cimetière de Kintambo le 4/06/2012 dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Depuis le 22 mars 2020, les frontières de la petite Barriere et de la Grande Barriere entre Goma (RDC) et Giseny (Rwanda) sont officiellement fermées à la circulation des personnes pour diminuer le risque de la propagation du Covid-19. Entre 50000 et 70000 personnes traversent par jour ces postes frontaliers en temps normal. Actuellement, seul le transport des marchandises, des vivres et des produits de première nécessité est autorisé par la Grande Barriere.

Mais jouant au petit malin, certaines personnes prétendant fuir la famine ou des commerçants des denrées alimentaires empruntent les voies clandestines du cimetière ITIG, JOLIE BOIS, MAKAO pour entrer en RDC. Certains militaires et policiers se laissent corrompre pour les laisser passer au mépris des mesures d’hygiène édictées par les autorités. L’auditorat militaire a mis la main sur certains agents corrompus de l’ordre. Mais, le phénomène continue selon plusieurs témoins.

Rappelons que la ville de Goma dépend économique de la ville de Gisenyi du Rwanda surtout en produits alimentaires de base.

Pascal Mbula