Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Butembo : Le maire adjoint s’insurge contre la prolifération des mouvements religieux

Maire adjoint de Butembo dans un point de presse ce Dimanche 12 Janvier 2020.
©Janvier 2020, la republique Bienfait

La ville de Butembo connaît depuis un moment plusieurs mouvements de prière qui se réunissent sur des collines aux heures tardives. L’autorité urbaine hausse le ton et parle des mouvements assimilés aux sectes en ville de Butembo.

« Il’y a de mouvements de prière qualifiés des sectes qui sont en train de se rassembler sur les collines soit disant qu’ils sont en train de prier pour évoquer le nom du seigneur, jusque-là il’ya pas des problèmes, les heures aux quelles ses gens se réunissent faisant allusion à ce qui s’est passer dans le temps, il’y a des craintes qui s’observent dans le chef de la population », dénonce TSIKO Patrick maire adjoint de Butembo.

L’autorité urbaine adjoint dit ne pas comprendre comment ces mouvements religieux ciblent les collines qui ont été occupées par les groupes qui y faisaient des sacrifices. Elle annonce les interpellations de certains par le service spécialisé.

« Le service de renseignement a interpelé certains d’entre-eux pour leurs demander d’où ils ont eu l’autorisation d’effectuer les prières sur ces collines. Par d’autres mesures prises, c’est responsabiliser les bourgmestres pour l’enregistrements de ces mouvements. Je ne dis pas ici qu’on arrête, non, je dis qu’on a interpelé », poursuit-elle.

TSIKO Patrick pense que les terroristes Adf peuvent se choisir une base arrière de réorganisation à Butembo depuis qu’ils ont défait dans la région de Beni. Il appelle la population à la vigilance et à ne pas céder aux manipulation des enemis qui peuvent se transformer au groupe de radicalistes religieux.

Bienfait Chishibanji

English English French French Swahili Swahili