English English French French Swahili Swahili

USA: Les États-Unis plaident pour la bonne gouvernance dans le secteur minier de la RDC.

Ce vœu des États-Unis a été exprimé au cours d’une rencontre en mi-juillet dernier entre l’ambassadeur de ce pays et le Vice-ministre  des Mines de la RDC. 

Selon une note de presse de l’ambassade des USA de ce vendredi 23 juillet, Mike Hummer a insisté auprès de son hôte sur l’importance de la bonne gouvernance dans le secteur minier. Pour le diplomate américain, la lutte contre la corruption, le travail des enfants et le travail forcé dans le secteur minier constitue des indices sérieuses pour asseoir cette bonne gouvernance.

C’est dans ce sens que Mike Hummer a recommandé que la RDC approuve un Manuel de directives pour la gestion locale des redevances minières. A en croire notre source, ce manuel a été conçu dans le cadre de l’Activité de gouvernance intégrée de l’USAID. Cette agence américaine, précise la même source, travaille avec les compagnies minières et les communautés pour améliorer la capacité des gouvernements locaux à gérer les recettes et à réaliser la budgétisation participative.

«Tout au long de la rencontre,l’ambassadeur Hammer a souligné l’importance de la bonne gouvernance dans le secteur y compris à travers l’Initiative de gouvernance des ressources énergétiques(ERGI) du Département d’État à laquelle la RDC a adhéré en septembre 2019.», précise la note de presse de l’ambassade des USA en RDC.

L’ambassadeur Hammer a dit au vice-ministre Godard Motemona que «la corruption continue d’être un défis qui décourage les investissements américains».

L’ambassade des USA a fait savoir qu’elle appuie l’accent que la ministre des mines N’Samba Kalambayi place sur«la lutte contre la fraude».

L’occasion faisant le larron, le vice-ministre des mines a saisi cette opportunité pour remercier l’ambassadeur Hammer pour l’aide financière et technique des États-Unis à son secteur.

«L’ambassade des États-Unis à Kinshasa et le ministre des mines se sont accordés à continuer de travailler ensemble pour encourager les pratiques minières responsables et durables dans le cadre du Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité et conclu par les États-Unis et la RDC», indique la même note de presse.

Les États-Unis sont un partenaire privilégié du ministère des Mines de la RDC. Cette année 2021, ils sont à 3,5 millions de dollars américains de financement dans ce secteur.

Robert TSONGO depuis Kinshasa.