Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Rdc : Poursuite ce jeudi 11 Juin du procès de « 100 jours », Quid de la cinquième audience ?

Photo dd’illustration

Une nouvelle audience dans le procès dit de « 100 jours » va se tenir ce jeudi 11 juin à la Prison Centrale de Makala. Selon les sources du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Matete, il sera question des plaidoiries des parties au procès. Que faut -il attendre de cette étape du procès ? ROBERT TSONGO, correspondant du groupe de presse la République.net a rencontré un juriste quant à ce.

Reportage

D’entrée de jeu, Maître KASEREKA KAGHOMA Désiré, nous a indiqué que cette étape  du procès permettra aux parties de présenter chacune ses arguments.  Comment cela va se passer réellement ?  Il explique :

« Il va revenir au ministère public de démontrer le détournement des derniers publics dans le chef des prévenus et leur implication directe puis il présentera son réquisitoire final. Les prévenus prendront ensuite la parole pour présenter au tribunal leurs moyens de défense. Ensuite, il engagera une discussion en droit pour démontrer qu’il n’a pas commis les faits reprochés. Par conséquent, il demandera au tribunal de rejeter purement et simplement toutes les accusations mises à leurs charges. La partie civile prendra la parole pour soutenir les accusations du Ministère public et justifier en quoi a-t-elle subi de préjudice par les actes des prévenus ».

Dans la suite, le tribunal, après avoir écouté toutes les parties, prendra l’affaire en délibérer renseigne ce juriste. Mais avant, s’il y a des témoins défaillants, ils seront transformés en prévenus prévient notre source.

« Si le tribunal constate qu’il y a des témoins défaillants qui ont témoigné des fausses réalités, ils seront changés en prévenus. Après l’étape des plaidoiries, le tribunal va prendre l’affaire en délibérer pour un jugement de condamnation ou d’acquittement » 

Pour rappel, Vital KAMERHE et compagnies sont poursuivis pour détournement des fonds alloués aux travaux du Programme de 100 jours du Président de la République dans son volet des maisons préfabriquées. Une affaire de plus de 57 millions de dollars américains.

Robert TSONGO depuis Kinshasa