Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

RDC-OUGANDA: Démarrage de la vulgarisation sur une gestion commune des lacs Edouard et Albert

Lancement ce lundi 4 mars à Goma de la vulgarisation de l’accord bilatéral entre l’OUganda et la RDC sur la gestion commune des ressources halieutiques des lacs frontaliers Édouard et Albert entre les deux pays voisins .

Signé le 20 octobre 2018 à Munyonyo en Ouganda,cet accord de 22 articles est fondé sur un intérêt commun manifesté par les deux états et leurs communautés riveraines pour la conservation, l’utilisation et la gestion durable des ressources halieutiques et aquacoles.

“Le but ultime de cet accord reste celui de diminuer les conflits riverains par une exploitation conjointe.” a introduit Sylvain Tusanga Mukanga, directeur chef de service des pêches et ressources halieutiques au ministère national de pêche et élevage, présentant les objectifs de cet accord.

La vulgarisation de cet accord va permettre une gestion harmonisée des ressources halieutiques de ces deux lacs et renforcera les liens de coopération entre la RDC et l’OUganda .”a dit Joseph Matungulu,coordonnateur national du projet multinational de gestion intégrée des pêcheries et des ressources en eau des lacs Edouard et Albert (LEAF II).

Notons que depuis lors, deux bateaux pour la surveillance des lacs frontaliers ont déjà été acquis et seront bientôt opérationnels sur ces deux lacs. L’accord de ce lundi 4 mars facilitera le règlement des éventuels conflits qui pourraient surgir entre pêcheurs congolais et Ougandais.

Olivier Kamuzinzi, ministre en charge de l’environnement au gouvernement provincial du Nord-Kivu,a dit sa satisfaction de voir que la démarche lancée en 2016 a finalement abouti à la signature de l’accord qui garantit la protection des diverses ressources du Parc National des Virunga. “La jouissance par la population des richesses de ces eaux vont améliorer les conditions de vie des riverains.
L’objectif global reste celui d’assurer la conservation, la gestion et l’utilisation durable des ressources halieutiques et autres ressources naturelles des deux lacs et leurs bassins de façon partagée” A t-il renchéri.

Les organisations de la société civile, les responsables des services étatiques,les officiels de l’administration et autres autorités sécuritaires ont participé à l’atelier organisé dans les installations de l’antenne provincial du projet LEAF ii à Goma dans l’optique de s’approprier les objectifs de cet accord.

Thierry Kayandi