English English French French Swahili Swahili

RDC: Les députés nationaux du Nord-Kivu et de l’Ituri appelés à renoncer à toute trahison autour de la situation sécuritaire de l’Est.

Cet appel est de Bonne année Lusenge, député national, élu de Lubero dans une déclaration dont larépublique a reçu copie ce lundi 16 novembre.

Dans son intervention, il montre que nombreux députés nationaux ont choisi l’Union sacrée de la Nation contre le régime sortant (géré par le président honoraire Joseph Kabila) uniquement pour donner la chance au pouvoir actuel d’éradiquer l’insécurité au Nord Kivu et en Ituri. D’où l’applaudissement de la décision de l’état de siège pour atteindre ces fins.
Selon lui,quelques mois après l’instauration de l’État de siège, des députés des provinces concernées par cette mesure ainsi que les organisations de la société civile ont constaté le dérapage et la mauvaise application de cet état de siège. Il a aussi fait savoir qu’ils ont difficilement obtenu l’évaluation à mi- parcours par la commission Défense et Sécurité.

L’élu de Lubero estime que le rapport des députés nationaux sur les massacres à la 10e prorogation de cette mesure servait d’un outil pour que la présidence de la république prenne une décision visant à réduire les atrocités conformément aux réalités du terrain. Lusenge Bonne année s’inquiète que certains élus du Nord-Kivu se sont écartés de l’initiative commune lors la prise de décision sur la 11 ème prorogation de l’État de siège suite à l’accentuation des massacres dans plusieurs villages du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Le constat de cette évaluation était grave mais il fallait le transmettre au Gouvernement et à la présidence pour compétence . D’où la 10e prorogation pour donner le temps aux décideurs. À la 11e demande, les choses ont tourné au vinaigre et les députés nationaux du Nord Kivu et de l’Ituri ont choisi de publier leur mécontentement.Malheureusement certains se sont mis à l’écart”dit il.

Pour ne pas trahir les électeurs vis-à -vis de l’insécurité qui prévaut au Nord-Kivu et en Ituri, il a été décidé que tous les complices politiques soient prochainement cités pour que leurs électeurs en décident.

Nous avons même averti qu’ils pourront se dénoncer à travers leur détermination à contrecarrer tout effort de sauver leur province. Les députés nationaux ont exprimé des demandes fortes avant d’ éventuelles prochaines prorogations. c’est connu que même Kisangani est asphyxié puisque généralement ravitaillé par des routes où plus personne ne peut s’engager, Bunia et consorts, Beni-Butembo où l’accès aux champs est difficile, son marché est fermé, personne n’y accède, déjà à Kirumba- Kamandi on a décapité une dame, à Kisunga entre Butembo et kyondo, Bunia – Beni , personne ne peut se hasarder, la situation est très grave, nous serons obligés de citer nommément quiconque s’amuserait avec la situation, député soit-il, plus question de secret, quiconque trahit le peuple dans telle réunion, nous dirons tout sans réserve” conclu cet élu de Lubero.

Il sied de noter que les députés nationaux du Nord-Kivu et de l’Ituri avaient suspendu leur participation à toute séance visant la prolongation de l’état de siège par l’assemblée nationale lors de sa 11ème adoption le 02 novembre dernier.

Trésor Wayitsomaya