Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

RDC : Dans deux ans le Gaz méthane du lac Kivu sera exploité pour une durée de 30 ans


Hédi Ben Mohamed, vice président de Engineering, Procurement and Project management EPPM



Annonce d’Hédi Ben Mohamed, vice président de la firme de droit tunisien Engineering, Procurement and Project management ce vendredi 03 mai 2019 à Goma lors de la journée de sensibilisation et présentation du projet d’exploitation du Gaz Méthane du lac Kivu. La production de l’électricité de ce gaz est chiffrée à 163 millions de dollars américain.

En partenariat avec la société locale Kivu Power et le gouvernement congolais, cette société expérimenté dans ce domaine a sensibilisé plusieurs personnalités venues de toutes les structures de la vie sociale et politique.

Le Gouverneur a.i du Nord-Kivu, Me Feller Lutaichirwa Mulwahale, a salué l’initiative prise par le ministère sectoriel des Hydrocarbures à travers la firme EPPM SA, pour avoir pris en compte le plaidoyer relatif au besoin énergétique auquel fait face les habitants de la ville de Goma. Il a qualifié la séance du jour comme étant un aboutissement d’un long processus.

L’extraction du gaz constitue la réduction d’une menace permanente d’un gaz non exploité en une opportunité, a-t-il dit.Il a ensuite  solliciter l’ appropriation du projet par toutes les parties prenantes afin qu’il se matérialise dans le délai. Dans la suite de son speech, le gouverneur a appelé le partenaire à matérialiser ce projet en vu de répondre au besoin ardent de sa population.

Les provinces du Nord et du Sud-Kivu disposent d’un grand dynamisme qui a besoin d’un accompagnement pour renforcer le partenariat public-privé qui a déjà fait ses preuves notamment dans le cadre du partenariat public-privé, a-t-il signifié martelé. Tout en émettant le vœu de voire EPPM SA matérialiser le projet amorcé ,Feller Lutaichirwa révèle que les unités capables d’absorber le courant sont légion sur l’ensemble de deux Provinces.     

Auparavant, l’assistance constituée des membres du Gouvernement Provincial du Nord-Kivu, des députés nationaux et provinciaux, des délégués de la Présidence de la RDC ainsi que des délégués de la société civile du secteur environnemental, a ainsi eu droit à des exposés axés sur l’évolution de ce projet salutaire pour les habitants de Goma. Ils ont ainsi brosser un tableau sur la phase actuelle du projet, sa présentation technique et mécanique en ajoutant à cela son impact environnemental et social ainsi que les étapes à suivres pour attendre la mise en oeuvre.

Dans des présentations fouillées, les intervenants ont détaillé le projet d’extraction du gaz méthane du lac Kivu à partir du bloc de Goma dont la finalité est de produire de l’électricité sur une durée de trente (30) ans.

Une plateforme Off-shore pour l’extraction et le traitement du gaz méthane, un gazoduc pour le transport du gaz vers la rive de Goma, une centrale pour la production de l’électricité d’un minimum de  30 à 40 mégas watts, tels sont les principales composantes du projet suivies attentivement par les officiels regroupés au tour du Gouverneur intérimaire du Nord-Kivu, Feller Lutaichirwa.

Sur le plan économique, ce projet vise à contribuer au développement de sa zone d’implantation en créant des emplois directs et indirects avec des effets sur l’amélioration de la qualité de la vie des bénéficiaires. La réduction du risque de saturation du gaz méthane et l’utilisation d’une énergie propre, sont entre autres les objectifs ses dimensions sécuritaire et environnementale.

163 millions de dollars américains est le budget du projet dont les trois phases principales ont déjà été franchies notamment les études  (de faisabilité technique, étude d’impact environnemental et social et étude économico-financière). La phase finale tant attendue est celle de l’exploitation notamment la production de l’électricité sa distribution ainsi que la maintenance des installations.


Rédaction