English English French French Swahili Swahili

Nyiragongo : En difficulté de travailler, les sages-femmes de Mudja, servies des kits de protection (Nord-Kivu)

Les sages-femmes de l’aire de santé de Mudja, situé dans le groupement portant le même nom, chefferie de Bukumu en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu, ont bénéficié ce 05 Mai d’un lot important des matériels de protection face au risque lié à leur travail quotidien. Un don réalisé par l’ONG soutien à l’humanité, une asbl œuvrant à Goma, à l’occasion de la journée internationale de la sage femme.

Reconnaissant l’utilité de la sage femme dans la société, surtout en cette période de la pandémie du Covid-19, l’ONG soutien à l’humanité justifie sa visite par la précarité que traverse cette dernière dans l’exercice de sa profession. Le responsable de cette structure note que ceci relève de l’enquête dont son équipe a effectué la fois dernière dans cette entité.

« Notre structure a préféré à célébrer cette journée avec les sages-femmes du groupement Mudja parce qu’après quelques enquêtes que nous avons effectuées dans le passé, nous avons compris que ces femmes étaient presque abandonnées à leur triste sort. Elles travaillaient dans des conditions qui étaient vraiment difficiles, manquant même des kits de protection, surtout pendant cette période de Coronavirus. Ce qui pouvait les exposer à beaucoup d’infections » a fait savoir Jacques Mpoyo, coordonnateur de Soutien à l’humanité.

Ces matériels de protection reçus par le personnel soignant de cette aire de santé sont constitués des gants, gels hydroalcooliques et savons.

Cependant, l’infirmier titulaire du centre de santé de Mudja qui a réceptionné ces kits, a salué l’acte de bonne foi, posé par cette asbl. Kabera Ernest ajoute que le défi à relever dans cette zone de santé reste énorme. Il invite ces bienfaiteurs au renforcement des capacités des sages-femmes dans les Sept centres de santé que compte l’aire de santé de Mudja, sur la prises en charge des accoucheuses.

Sentiment de satisfaction pour les 27 sages-femmes ayant reçu cet apport. Maombi Remenyande, l’une d’elles se réjouit de cette aide « Nous sommes très ravis de cette assistance. Nous n’avions presque rien comme matériel de protection dans l’exercice de notre profession. On utilisait depuis une certaine période, des gants usés qui nous exposent à attraper facilement les maladies d’une part, et contaminer les femmes accoucheuses et les nouveau-nés d’autres part »

Célébrée sous le thème « Personnel infirmier et sages-femmes, les soins propres sont entre vos mains », la journée mondiale de l’hygiène des mains et de sages-femmes, a été une occasion pour cette organisation qui intervient dans la santé, l’un de ses domaines d’intervention, de commémorer avec le personnel soignant de cette entité.

David MAHAMBA