Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : Promesses non ténues par l’exécutif, les infirmiers se plaignent

Pascal HABAMUNGU MUDERHWA
secrétaire exécutif provincial de UNIIC

L’union Nationale des infirmiers et infirmières du Congo (UNIIC) revendique l’amélioration des conditions sociales des infirmièrs et autres prestateurs de santé au Nord-Kivu.

Dans une correspondance adressée au gouverneur ad interim du Nord-Kivu rendue publique ce samedi 16 Mars 2019 dans un point de presse à Goma,l’UNIIC appele l’executif provincial au respect des promesses non tenues depuis le 22 Septembre 2018.

En cette date, ce collectif de prestateurs de santé avait suspendus une longue période de grève du personnel administratif des infirmiers en échange de plusieurs bonnes promesses de la part du gouvernement provincial.

Jusqu’a ce jour “Les anomalies persistent ”.

Selon Habamungu Muderhwa, secrétaire exécutif provincial de UNIIC, le gouverneur doit revoir entres autres :la perception des primes de risques,la mise a jour du listing des infirmiers et  la fixation des baremes salariales.

L’UNIIC propose a l’executif provincial la bancarisation des salaires des infirmiers, une vision globale dans l’octroi des frais de risques, la non discrimination dans l’equilibre des baremes et pour finir la mecanisation des numeros matricules fournis depuis 2008.

Les imfirmiers du Nord-Kivu ont rappeler au gouverneur et a l’opinion provinciale qu’ils se trouvent êtres les plus exposés aux risques de contaminations par rapport aux autres prestateurs des soins medicaux dans le front contre Ebola.

Thierry Kayandi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili