English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu: Martin Fayulu propose une transition pour le recomptage des voix

Après son séjour dans la partie nord de  la province du Nord-Kivu précisément à Butembo et Beni, Martin Fayulu à fouler ces pieds sur le sol gomatracien ce lundi 18 février 2019 via l’aéroport international de Goma aux environs de 13h00 locale.

MAFA est parti de l’aéroport jusqu’au stade Afia  à pied traînant une foule nombreuse des membres et sympathisants de la Coalition Lamuka scandant chants et slogans de leur regroupement politique.

Dans un discours de plus de deux heures,Martin Fayulu a tout d’abord appeler le peuple congolais a la non violence  ,lui qui mène une guerre contre les tribalistes depuis son 1er discours à Butembo week-end dernier.

A Goma ,Martin Fayulu a rappelé les deux plus grands motifs  de sa tournée sur toute l’étendue de la RDC. Il compte tout d’abord remercier  toute la population congolaise qui a placé sa confiance en votant pour lui à la magistrature suprême et ensuite dénoncer ce qu’il qualifie de coup d’Etat électorale lui qui propose le recomptage des voix.

“Je dois confirmer aux congolais qu’on les a voler le résultats des urnes.Je suis pret à tout faire pour recouvrer la vérité des urnes et j’appelle la communauté internationale à diligenter une enquête dans toutes les villes de la RDC  pour venir voir comment les congolais célèbrent ma victoire.” Martelé le candidat de Lamuka qui a souligner qu’il n’y a pas de démocratie sans élections libre qui tiennent en compte le choix du peuple.

Vers la fin de son discours MAFA a révéler à son public les deux propositions qu’il a déposé au siège de l’union africaine qui sont celles  de recompter les voix bureaux par bureaux et à tous les échelons, et celle de réorganiser carrément les élections dans un délais de six mois transitoire.

Dès l’entame de sa tournée, un professionnalisme s’est fait remarquer dans le rang de la police nationale congolaise qui a sécuriser le candidat malheureux et ses foules nombreuses à Butembo ,Beni et Goma.

Le soldat du peuple a demandé au public d’observer une minute de silence en mémoire de celui qu’Il appelle affectueusement son fils Luc Nkulula le leader de la LUCHA décédé lors de l’incendie à Goma.


Claude baguma