English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Leila Zerrougui promet réduire les menaces des groupes armés

Nord-Kivu : Leila Zerrougui promet réduire les menaces des groupes armés

La nouvelle Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Mme Leila Zerrougui qui effectue sa toute première visite de travail ce jeudi, à Goma, comme Chef de la Monusco, a recommandé un travail d’ensemble pour que l’opportunité qui s’offre aux congolais au cours de cette année électorale contribue « à plus de stabilité » et que de cette opportunité soit profitable aux Congolais en général et aux populations du Nord-Kivu.


A l’issue des entretiens avec le Gouverneur Julien Paluku, avec à ses cotés les membres du Comité provincial de sécurité, la Patronne de la Monusco a dit avoir mis à profit l’opportunité pour identifier non seulement les problèmes mais également les solutions lesquels, selon elle, nécessitent un travail d’ensemble en vu de réduire les menaces des groupes armés et ainsi ramener la paix et la stabilité dans la région.

« Il faudrait que l’on travail ensemble cette opportunité qui s’offre aux Congolais soit une opportunité pour plus de stabilité », a recommandé Mme Leila Zerrougui avant d’indiquer que ses échanges avec les Autorités provinciales du Nord-Kivu ont été une occasion pour identifier où on peut faire la différence en déterminant le degré d’intervention des uns et des autres.

A une question relative avec l’immensité de la tâche qui l’attend, Mme Zerrougui a promis faire de son mieux pour s’acquitter de la tâche lui confiée tout en invitant les uns et les autres à lui prêter main forte, un accent devant être mis sur la collaboration en mettant « de côté les suspicions et les faux problèmes ».

Soutien de Julien Paluku à la collaboration Monusco-Gouvernement de la RDC

Pour le Gouverneur Julien Paluku, beaucoup de leçons sont ressorties des discussions avec la Chef de le Monusco qui, selon lui, a rappelé « les questions cardinales relevant de la gestion d’un Etat » à savoir l’identification des problèmes avant de les affronter, la réalisation des moyens pour y parvenir et l’assurance d’une bonne coordination.  

Seul l’esprit de collaboration entre le Gouvernement et la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo permettra l’éradication des menaces, a signifié en substances l’Autorité provinciale surtout que tous les yeux sont rivés vers les élections dont l’organisation est tributaire des embûches qui jonchent le parcours.

« Les attentes du Gouvernement c’est pour qu’ensemble nous puissions cheminer ensemble pour que pour la première fois nous ayons un Président de la République qui va serrer la main à un poursuivant, ce qui n’a jamais existé depuis 1960 », a résumé le Gouverneur Julien Paluku avant de rappeler que cela ne peut arriver grâce à un travail d’ensemble Gouvernement de la RDC et la Monusco à la grande satisfaction du peuple Congolais.

 

ACP/Kambale