Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : AFDC-A salue la position prise par le VPM de l’intérieur

Réagissant à la lettre du Vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur qui appelle les parties prenantes concernées par ce litige au respect de la loi, le communicateur du regroupement politique AFDC-A au Nord-Kivu salue la position prise par le VPM Gilbert Kankonde. Anselme Kitumaini pense que cette position par rapport au leadership au sein de l’AFDC-A est conforme à la constitution et aux lois de la république

« L’AFDC-A Nord-Kivu se réjouit de la position prise par le VPM de l’intérieur au sujet de la requête du leadership soulevé récemment par la cour constitutionnelle. Il reste pour nous que le président de la république puisse tirer les conséquences de cette lettre du VPM, en extirpant de son gouvernement tous ces ministres fraudeurs » a dit Anselme Kitumaini.

Le porte parole du regroupement politique AFDC-A de Bahati Lukwebo soutient que seule le VPM de l’intérieur a reçu le mandat de gérer les partis politiques en RDC.

« Ceux là qui soutiennent que le VPM de l’intérieur n’a pas qualité pour trancher par rapport au leadership se trompent. Nous savons tous que c’est le VPM de l’intérieur qui a reçu mandat de l’Etat à pouvoir gérer les partis politiques » a-t-il ajouté.

Pour sa part, Maître Éric Birindwa, cadre du parti AFDC-Néné Nkulu pense que compétence en matière administrative est d’attribution. Pour lui, il n’y a aucune disposition légale qui attribue la compétence au VPM de l’intérieur pour trancher les litiges entre membres des Partis Politiques ou entre deux ou plusieurs Partis Politiques.

« Le législateur a attribué cette compétence expressis verbis au tribunal de Grande Instance et cela résulte de l’article 32 de la loi 04/ 002 du 15 Mars 2004 portant organisation et fonctionnement des Partis Politiques qui dispose clairement que les conflits internes aux  Partis Politique ou aux membres entre eux ou à leurs organes dirigeants et ce, entre deux ou plusieurs Partis Politique sont de la compétence du Tribunal de Grande Instance du lieu de  résidence des membres concernés ou du siège de parti politique en cause » a dit Me Éric Birindwa.

Le VPM de l’intérieur a accusé réception de la lettre relative à la transmission du communiqué officiel du regroupement politique AFDC-A du 19 juin 2020.Gilbert Kankonde a appelé toutes les concernées par ce litige, au respect des correspondances susmentionnées et cela conformément à la loi no 04/002 du 15 Mars 2004 spécialement à son article 7 qui interdit le dédoublement des partis politiques en RD Congo.

Saisi par la requête de l’AFDC-A Lukwebo en déchéance des  mandats parlementaires qui sont exercés en violation flagrante de la constitution, la cour constitutionnelle s’est déclarée la fois dernière, incompétente pour trancher le litige entre les membres du regroupement politique AFDC-A. 

Les membres de ce regroupement politique ne s’entendent pas depuis les élections sénatoriales d’Août 2019 qui ont porté Alex Tambwe Mwamba à la tête de la chambre haute du parlement congolais. Des élections qui ont créé une dissidence à l’interne voulant aboutir un probable dédoublement.

David Mahamba