English English French French Swahili Swahili

Monde : Le Covid-19 pourrait doubler le nombre de personnes confrontées à des crises alimentaires (Communiqué PAM)

Photo d’illustration : https://www.google.com/histoires.wfp.org

Dans un communiqué de presse publié ce Mercredi 22 Avril dernier, le programme alimentaire mondial (PAM) s’inquiète de la précarité alimentaire liée au Covid-19 observée dans le monde. Dans ce document, le PAM alerte sur une éventuelle augmentation du nombre de personnes souffrant de faim aiguë.

« La pandémie de COVID-19 pourrait doubler le nombre de personnes souffrant de faim aiguë, l’amenant à plus d’un quart de milliard d’ici la fin de 2020, a averti le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies lors de la publication d’un nouveau rapport sur les crises alimentaires.  Le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë devrait atteindre 265 millions en 2020, en hausse de 130 millions par rapport aux 135 millions en 2019, en raison de l’impact économique de Covid-19, selon une projection du PAM. Cette estimation a été annoncée parallèlement à la publication du Rapport mondial sur les crises alimentaires, produit par le PAM et 15 autres partenaires humanitaires et de développement », peut-on lire dans ce communiqué de presse.  

Selon ce document, « dans ce contexte, il est essentiel de maintenir le programme d’assistance alimentaire, y compris les propres programmes du PAM qui offrent une bouée de sauvetage à près de 100 millions de personnes vulnérables dans le monde ». Il révèle aussi quelques données liées à l’insécurité alimentaire. En voici quelques-unes :

  • Quelque 265 millions de personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire seront en situation d’insécurité alimentaire aiguë d’ici la fin de 2020, à moins qu’une action rapide ne soit entreprise (source : projection du PAM).
  • Sur les 135 millions de personnes souffrant d’insécurité alimentaire aiguë en 2019 la majorité se trouvaient dans des pays touchés par des conflits (77 millions), le changement climatique (34 millions) et des crises économiques (24 millions de personnes). (source : Rapport mondial sur les crises alimentaires).
  • 10 pays ont constitué les pires crises alimentaires en 2019 : Yémen, République démocratique du Congo, Afghanistan, Venezuela (République bolivarienne du), Éthiopie, Soudan du Sud, Syrie, Soudan, Nigéria et Haïti. (Rapport mondial sur les crises alimentaires).
  • Le Soudan du Sud comptait 61% de sa population en situation de crise alimentaire en 2019. Six autres pays avaient également au moins 35% de leur population en situation de crise alimentaire : Soudan, Yémen, République centrafricaine, Zimbabwe, Afghanistan, République arabe syrienne et Haïti. (source : Rapport mondial sur les crises alimentaires).
  • Ces dix pays représentaient 66% de la population totale en situation de crise alimentaire ou 88 millions de personnes. (source : Rapport mondial sur les crises alimentaires).

Face à ces données alarmantes liées à l’insécurité alimentaire, le programme alimentaire mondiale (Pam) pense que le Covid-19, une pandémie mortelle est un coup dur pour des personnes qui vivent au taux du jour. Dans ce communiqué, le PAM appelle à une mobilisation mondiale pour stopper l’insécurité alimentaire pendant cette crise sanitaire.

« Covid-19 est potentiellement catastrophique pour des millions de personnes déjà suspendues à un fil. C’est un coup dur pour des millions d’autres qui ne peuvent manger que s’ils gagnent un salaire. Les confinements et la récession économique mondiale ont déjà décimé leurs pécules. Il suffit d’un choc supplémentaire – comme le COVID-19 – pour les faire basculer dans le dénuement total. Nous devons agir collectivement maintenant pour atténuer l’impact de cette catastrophe mondiale », a déclaré Arif Husain, économiste principal du PAM, cité dans ce communiqué de presse.  

Depuis le 31 décembre 2019 et le 23 avril 2020, 2 588 068 cas de COVID-19 (conformément aux définitions de cas appliquées et aux stratégies de dépistage dans les pays touchés) ont été signalés, dont 182 808 décès.

Des cas ont été signalés par continent  

Afrique: 25 686 cas; les cinq pays notifiant la plupart des cas sont l’Afrique du Sud (3 635), l’Égypte (3 490), le Maroc (3 377), l’Algérie (2 910) et le Cameroun (1 163).

Asie: 417 615 cas; les cinq pays signalant le plus de cas sont la Turquie (98 674), l’Iran (85 996), la Chine (83 876), l’Inde (21 393) et Israël (14 592).

Amérique: 1 005 660 cas; les cinq pays déclarant le plus de cas sont les États-Unis (842 629), le Brésil (45 757), le Canada (40 179), le Pérou (19 250) et le Chili (11 296).

Europe: 1 130 393 cas; les cinq pays déclarant le plus de cas sont l’Espagne (208 389), l’Italie (187 327), l’Allemagne (148 046), le Royaume-Uni (133 495) et la France (119 151).

Asaph LITIMIRE