Groupe de presse La République

Groupe de presse la République

English English French French Swahili Swahili

Masisi: Début ce mercredi du projet d’ouverture et entretien des avenues de la cité de Sake

Depuis ce mercredi 20 avril que le projet d’ouverture des rues a été  lancé dans les quartiers de Sake, une agglomération du groupement Kamuronza en territoire de Masisi.

À en croire Bauma Mashukano Justin, président de l’association pour la main d’oeuvre technique au congo (AMTC en sigle) et promoteur de cette initiative, ce projet réalisé par des volontaires concasseurs de pierres de Sake a pour objectif de permettre à cette cité de se doter des rues dans tous ses quartiers afin non seulement de faciliter à la population de vaquer librement à ses activités et d’atteindre en toute facilité son domicile mais aussi de donner de la valeur à toutes les parcelles.

Réagissant à cette initiative, Muisha Busanga Léopold, président de la société civile du Groupement Kamuronza, félicite le promoteur de ce projet et demande aux autorités de continuer à soutenir cette vision qui vient répondre à un besoin exprimé depuis longtemps, il invite également la population de Sake d’être prête à l’accompagner, surtout ceux qui ont construit dans les rues d’être prêts à dégager.

« J’encourage cette association AMTC et les concasseurs pour cette vision de chercher à développer la cité de Sake, car aucun milieu ne peut prétendre se développer s’il n’y a pas des routes, dès que le projet nous a été présenté nous l’avons soutenu, Dieu merci aujourd’hui nous lançons l’ouverture de toutes les rues dans la cité de Sake. Après le quartier Mahyutsa où on lancé ce projet, ça sera le tour du quartier Mosquée puis Kaduki » a fait savoir Muisha Busanga.

Et d’ajouter,

« Que les gens qui avaient abusivement construits dans les rues puissent avoir cette volonté de délocaliser leurs maisons pour laisser libre passage à nos routes »

Celui-ci  invite les partenaires gouvernementaux, personnes de bonne volonté et organisations humanitaires d’accompagner ces jeunes qui se sacrifient en travaillant bénévolement pour que toutes les rues de Sake ouvertes.

Jérémie Kabali