Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Lubero : Un enfant de 4 ans kidnappé et tué par ses ravisseurs à Kitsombiro (Nord-Kivu)

Photo d’illustration tirée de Google

C’est ce Mercredi 17 Juillet 2019 dans la soirée que le corps sans de Kasereka Elisha a été retrouvé dans la ferme ABC de Kitsombiro. Ce garçon de 4 ans était kidnappé le 28 Juin dernier dans ce village, situé à plus de 30 Km au sud de Lubero-centre, chef-lieu du territoire de Lubero (Nord-Kivu).

L’information est donnée par le Procureur du parquet de Lubero.

« C’est hier soir [Mercredi 17 Juillet : ndlr] que j’ai été alerté par le fonctionnaire délégué de Kitsombiro, qu’un corps sans vie a été retrouvé dans la ferme de ABC. Depuis le 30 Juin 2019, la famille du garçon avait déjà saisi le parquet et on poursuivait avec les enquêtes. Les ravisseurs qui exigeaient une rançon à la famille ont eux même annoncé la mort de ce petit garçon. Le fonctionnaire délégué m’a signifié que le corps sans vie était déjà en décomposition,  ces bandits avaient tué l’otage il y’a plus d’une semaine. Ça fait vraiment très mal de voir des personnes sans conscience s’en prendre à un petit garçon innocent de 4 ans. C’est comme ça que j’ai ordonné la mise sous terre du corps sans vie », a fait savoir le procureur Assani, du parquet de Lubero.

Il affirme cependant qu’une personne est déjà aux arrêts dans ce dossier.

« Nous avons déjà arrêté un présumé auteur dans ce dossier. Il s’agit du cousin de la victime. En faite, Kasereka Elisha était kidnappé lorsque son cousin l’avait pris de son domicile sous prétexte qu’il va lui payer un pain. De lors, il n’est pas revenu. Ce qui avait inquiété sa famille. Elle avait directement contacté les autorités policières qui avaient à leur tour arrêté le cousin et le transféré au parquet. Pendant qu’il était arrêté, les ravisseurs envoyés des messages au grand frère de l’ex otage qui est revendeur des crédit de télécommunication à Kitsombiro. Et c’est partir de lui qu’ils ont informé la mort de Kasereka Elisha. Pour l’instant notre premier suspect reste le cousin qui avait récupéré l’enfant de son domicile », ajoute le procureur Assani.

Il rassure que ce crime ne doit pas rester impuni.

Signalons que la pratique de kidnapping suivi d’assassinat reste des cas isolés en territoire de Lubero. La plupart de forfait du genre kidnapping perpétrés souvent sont des enlèvements ou rapts et voire même de séquestrations qui se soldent parfois à de paiement d’une rançon auprès des preneurs d’otages afin d’obtenir la libération de la victime. Et souvent ces cas ciblent les voyageurs. Mais déjà l’autorité territoriale a pris la mesure d’interdire tout trafic noctambule sur la route nationale numéro 2. Grâce à l’observance de cette mesure, le taux des attaques de minibus marqué par le kidnapping des passagers a diminué sur le tronçon Lubero-Butembo.

Asaph LITIMIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili