Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Lubero : Il n’y a pas eu retrait des militaires Fardc mais plutôt une permutation (Administrateur du territoire)

Il n’ya pas eu retrait des troupes militaires en territoire de Lubero (Nord-Kivu) mais plutôt une permutation des unités. C’est ce qu’à affirmer ce Mardi 19 Janvier, l’administrateur du territoire de Lubero. Richard Nyembo wa Nyembo éclaire l’opinion sur les velléités qui circulent sur le retrait des militaires Fardc à Kasugho, Kagheri, Kitsumbiro, Ndoluma, Kipese et une grande partie du Graben.

Des velléités qui ont entrainées la semaine dernière, la psychose dans le chef des habitants de ces agglomérations.

« Les gens ont fait circuler des fausses informations que nos militaires des forces armés de la Rdc ont quitté définitivement les villages de  Kasugho, Kagheri, Kitsumbiro, Ndoluma, Kipese et une grande partie du Graben. Nous avons été alerté et nous nous sommes directement déplacés à Kagheri et Kasugho, moi et mon comité de sécurité, accompagnés du Mwami Stuka Mwanaweka de la Chefferie de Batangi pour aller rassurer la population qu’il ne s’agit pas d’un retrait mais plutôt d’une permutation dans le cadre du travail des routines de l’armée », fait savoir Richard Nyembo.

L’autorité territoriale qui revient d’une mission sécuritaire à Kasugho rassure que des nouvelles unités sont déjà déployées dans ces entités depuis ce Lundi 18 Janvier dernier.

« À l’heure où je vous parle, nos militaires Fardc sont déjà déployés à Kasugho, Kagheri, Kitsumbiro, Ndoluma, Kipese et une grande partie du Graben. C’est-à-dire que les anciens militaires notamment ceux de notre Régiment de Rughenda ont été appelés d’aller servir sous le drapeau à Beni et d’autres sont déjà là. Les gens doivent savoir que les militaires ne sont pas des chefs coutumiers. Il y’a des permutations de temps à temps », précise-t-il.

Richard Nyembo appelle la population du territoire de Lubero d’être calme et de collaborer avec les nouvelles unités déployées dans la région. Par ailleurs, il déplore le comportement de certains groupes armés visibles aux environs de Kinyatsi, plus de 15 Km au Nord-ouest de Kimbulu qui voulaient profiter de ce mouvement des militaires pour commettre des exactions à l’endroit de la population. Richard Nyembo rassure l’arrivée des troupes militaires dans cette partie.

Asaph LITIMIRE