Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Lubero : 5 ans d’atrocités des NDC Rénové à Bunyatenge, la société civile compte sur l’implication du Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita (Nord-Kivu)

Carly Nzanzu Kasivita, Gouverneur de la province du Nord-Kivu

La société civile de Bunyatenge (Nord-Kivu) a adressé ce samedi 24 Août 2019, un mémorandum au Gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita par rapport à l’agressivité des éléments Nduma Defense of Congo Rénové, NDC-R en sigle. Bunyatenge est une agglomération du groupement de Musindi dans la chefferie de Batangi, située au sud-ouest du territoire de Lubero.

Dans ce document, la force vive de Bunyatenge dénonce les atrocités commises par les combattants de Nduma Defense of Congo Rénové de Guidon depuis plus de 5 ans.

« Les NDC Rénové règne en prince et commettent plusieurs exactions à l’endroit des habitants de Bunyatenge et ses environs. Ils tuent, violent les femmes, volent les biens de la population, forcent les jeunes à s’enrôler dans leurs rangs, détruisent les infrastructures dont les écoles et les centres de santé, font la chasse illicite des taxes forcées … », peut-on lire dans ce mémorandum.

Cette structure citoyenne fait savoir au Gouverneur qu’environs 80 civils ont été exécutés dans 5 ans par les NDC Rénové de Guidon Mwissa Shimirayi.

« Environs 80 personnes sont déjà tuées à la machette et en arme à feu au cours de cinq dernières années. Ces tueries sont accompagnées des viols sommaires des femmes et l’enrôlement des enfants ».

C’est pourquoi, la société civile de Bunyatenge appelle le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita à s’impliquer dans la question de restauration de l’autorité de l’État dans cette zone.

« Nous demandons au Gouverneur de déployer les forces armées de la RDC dans la région de Bunyatenge. Nous lui rappelons que ça fait plus de 20 ans que la population de cette contrée est sous l’emprise ferveur des groupes armés. Nous voulons voir les Fardc dans la zone pour chasser ces inciviques de Nduma [Nduma Defense of Congo Rénové : Ndlr] qui sont à Bunyatenge depuis 2014. Le Gouverneur doit restaurer l’autorité de l’Etat en envoyant également les autorités administratives, la police et d’autres agents de l’Etat », a demande Muhindo Mugheni, membre de la société civile locale.

Notons que ces dénociations interviennent pendant que la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a émus le 7 Juin 2019, un mandat d’arrêt contre Guidon Shimirayi, Chef rebelle du Nduma Defense of Congo Rénové. La justice militaire l’accuse pour « participation à un mouvement insurrectionnel, crimes de guerres par recrutement d’enfant et crimes contre l’humanité ».

Asaph LITIMIRE

English English French French Swahili Swahili