Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma: AIDPROFEN recommande à Félix TSHISEKEDI de rendre effective la gratuité de l’enseignement primaire l’année prochaine

L’organisation des défenses de droits humains AIDEPROFEN demande aux parents d’écoliers et d’élèves de ne pas payer les frais de confirmation; uniformes; cahier dans des écoles publiques en vue de faire réfléchir le gouvernement congolais en garantissant la gratuité de l’enseignement primaire l’année scolaire 2019-2020.
C’était lors d’un point de presse organisé ce vendredi 05 Juillet 2019 sous le thème : “l’éducation est un droit, défendons là. La prime est anticonstitutionnelle, combattons là.

Pour cette organisation, le système de prise en charge des enseignants par les parents appelé “PRIME” s’est ancré dans la société, laissant des dégâts énormes dont les victimes sont les enfants ; les enseignants; et les parents. Celle-ci étant une violation grave des droits de l’homme et anticonstitutionnelle.

Le système de prime aurait laissé à ce jours des traces négatifs comme “la déperdition scolaire; la baisse de niveau de l’éducation ; recrudescence des enfants dans la rue; les grossesses indésirables ; le harcèlement en milieux scolaires“, déplore AIDPROFEN

“Le gouvernement congolais dispose des moyens financiers avec les ressources naturelles du pays qui sont tous un bagage qui peut se servir le Président Félix Tshisekedi pour concrétiser ses promesses des campagnes électorales lui qui avait d’ailleurs promis la gratuité de l’enseignement primaire s’il est élue” affirme Sylvie Shishungu Zawadi de cette organisation.

Pour faire entendre sa voix AIDPROFEN compte organiser plusieurs activités citoyennes non violente afin de garantir le droit de l’enfant lié à la gratuité scolaire.

BARAK MUNYAMPFURA Héritier