Groupe de presse La République

Goma: la marée d’observateurs à la base des perturbations dans différents centres de vote

En marge des élections générales en République Démocratique du Congo ténues ce mercredi 20 décembre 2023, plusieurs observateurs ont été affectés dans différents centres de vote pour s’assurer du bon déroulement du processus sur terrain.

En ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, chaque bureau de vote avait autant d’observateurs recommandés par les partis politiques.Les uns voulaient voter en premier et d’autres semblent avoir un pouvoir d’imposition aux agents de la CENI affectés dans différents centres.Cette situation a créer une incompréhension entre les parties prenantes au processus.

Par centre de vote, selon nos sources sûres, la CENI réservait 50 bulletins de vote pour ceux qui devaient voter par dérogation notamment les témoins, agents de la CENI et les observateurs.Une règle mise en épreuve par nombreux observateurs.

Malgré cette mesure, nombreux observateurs et témoins sont plus restés exciter et confiant à leurs partis politiques.

Mais sur terrain, d’après nos sources, vu le nombre élevé des témoins, la CENI a instauré un système de rotation pour faciliter à tous de participer aux activités du vote, malgré les multiples défis enregistrés dans le processus.

Par ailleurs, certains témoins decrient, la lenteur dans le processus, l’insuffisance d’énergie dans les machines et le retard lors du début du vote et l’arrêt brusque des machines.

Toutefois, nombreux observateurs pensent que pour les prochaines élections, la CENI devra instaurer une politique de réduction des observateurs bien que la multiplicité des partis politiques est d’actualité en République Démocratique du Congo.

Trésor Wayitsomaya