Groupe de presse La République

Groupe de presse la République

English English French French Swahili Swahili

RDC: Félix Tshisekedi mobilise six ministres pour la réforme du système LMD

Lors du Conseil des ministres de ce vendredi 11 février présidé par le Chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo, la question relative à la réforme LMD était le deuxième point de la communication du Président de la République.

Soucieux du rayonnement de l’enseignement supérieur et universitaire, Félix Tshisekedi a salué la réforme LMD avant d’évoquer les contraintes inhérentes à la mise en œuvre progressive de cette réforme.

Dans son compte rendu du vendredi 11 février , le porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya a indiqué que le Chef de l’Etat a salué la pertinence des« réformes amorcées dans le cadre des résolutions des états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire». Il a évoqué quelques contraintes relatives à la mise en œuvre progressive du système LMD. La généralisation de ce système nécessite que soient réunis certains préalables incontournables en termes des textes réglementaires, de renforcement de capacité des ressources humaines et des infrastructures afin de garantir l’efficacité aussi bien du personnel enseignant et administratif que des étudiants, principaux bénéficiaires de cette réforme», peut-on lire dans le compte rendu de Patrick Muyaya.

6 ministres mobilisés pour la mise œuvre du système LMD

Pour ce fait, le Président de la république mobilise 6 ministres de s’impliquer afin remplir les préalables qu’exigent la réussite de la mise en œuvre de la généralisation du système LMD en République démocratique du Congo. Ainsi, souligne le porte-parole du Gouvernement dans son compte rendu, le ministre de l’ESU est invité à procéder dans un bref délai, avec le concours de parties prenantes, à une évaluation de l’état de ces préalables.

C’est donc dans cette logique que le ministre en charge de la recherche scientifique, de PTNTIC, du Numérique, des Infrastructures, du Budget et de Finance ont été invités chacun en ce qui le concerne à s’impliquer activement pour accompagner et soutenir le Ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo dans ce processus d’évaluation de mises en œuvre recommandées.

Contrairement aux calomnies et rumeurs distillées par certains médias et les ennemis de la réforme à l’ESU, il y a lieu de souligner que les résolutions des états généraux tenus à Lubumbashi avaient été adoptées par le Gouvernement de la République lors du Conseil des ministres du 25 octobre 2021, présidé par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. Voilà qui traduit l’attachement du Garant de la nation à l’Enseignement Supérieur et universitaire.

Rédaction