Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Lubero : Les habitants de Munoli et Vusamba quittent progressivement leurs villages (Nord-Kivu)

Un village abandonné. Photo d’illustration

Ce mouvement de population est observé depuis Jeudi 22 Août 2019 dans ces deux villages. Munoli et Vusamba sont situés à une dizaine de Kilomètres de Musienene, Chef-lieu de la Chefferie de Baswagha, dans ke groupement Ngulo au Nord-ouest du territoire de Lubero (Nord-Kivu).

Selon les sources de la société civile dans cette zone, les habitants de ce deux villages se vident progressivement de leurs villages suite à l’installation depuis Mercredi et Jeudi dernier, des positions parallèles, d’une part de l’armée régulière dans le village de Munoli, près de 5Km de Vusamba, et de l’autre part des présumés miliciens maïmaï dans le village de Vusamba. Ils craignent pour leur sécurité.

‹‹ Vous savez que les miliciens maïmaï de Léopards ont récupéré encore le village de Vusamba sans combat depuis le Mercredi 21 Août dernier. Après les attaques de la semaine dernière, les Fardc [Forcées armées de la Rdc, armée loyaliste : Ndlr] avaient chassé les inciviques de Munoli et Vusamba. Mais elles avaient abandonné ces villages deux jours après. Et alors, les maïmaï ont encore réoccupé Vusamba. Maintenant, les Fardc ont aussi installé ce Jeudi une position à Munoli. C’est pourquoi les habitants de ces deux villages quittent progressivement craignant des éventuelles attaques entre l’armée régulière contre ces inciviques ››, a confié un acteur de la société civile de Lubero au téléphone du Groupe de Presse la République.

Il demande à l’armée de chaque fois consolider leurs positions conquises des mains de l’ennemi.

‹‹ Quand les Fardc pourchassent l’ennemi et abandonnent les positons conquises après deux jours, se mettre la population en danger. Elles doivent consolider leurs positions pour ne pas laisser le champ libre aux inciviques. Regarde ce qui se passe aujourd’hui à Vusamba, les maïmaï léopards menacent la population, l’accusant d’avoir joué un mauvais tour contre eux en collaborant avec l’armée. Certaines personnes sont menacées à mort et d’autres sont passées au tabac. Tout ça à cause de cette mauvaise stratégie de l’armée ››, s’inquiète-t-il.

Contactez, le responsable de l’armée régulière dans la zone affirme que l’armée n’a pas abandonné les positions de Munoli et Vusamba. Il s’agit selon lui, d’un repli stratégique mais pas d’un abandon. Cet officier militaire demande à la population de faire confiance aux Fardc qui sont belles et bien dans la zone pour sa sécurité.

Asaph LITIMIRE

English English French French Swahili Swahili