English English French French Swahili Swahili

L’an 1 de Carly : Le Cabinet de l’Honorable KAMBALE MATOFALI Promesse rétorque à la cell. Comm. du gouverneur

Dans un communiqué de presse rendu publique dont une copie est parvenue à larépublique.net, Les membres du cabinet de l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI, Député Provincial du Nord-Kivu, élu de la Ville de BUTEMBO, réunis à Goma ce mardi 02 Juin 2020 pour analyser les réactions des uns et des autres suite au point de presse que cet élu du peuple a animé à Goma le samedi 30 Mai 2020 . Cela pour donner son point de vue par rapport à la gestion de la province une année après l’élection de Monsieur Carly NZANZU KASIVITA comme Gouverneur de Province. Bilan contesté par la cellule de communication du gouverneur, qu’elle a qualifié de prématuré, irrégulier et hors contexte.

Après débat et délibération, le Cabinet :

  1. Note avec satisfaction le soutien tous azimut que l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI reçoit de la population du Nord-Kivu dans sa grande majorité et diversité. Cela pour avoir dénoncé avec courage la légèreté et la complaisance qui caractérisent la gestion de la province depuis l’avènement de Monsieur Carly NZANZU KASIVITA à la tête de cette province martyre. A cet effet , le Cabinet de l’ l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI présente ses remerciements les plus émus à l’ensemble de la population du Nord-Kivu pour ses différents messages de soutien , venant de tout bord pour encourager cet élu à tenir fort , garder cet élan de défendre le peuple avec dévouement et patriotisme ; et ne pas céder aux chantages et intimidations des ennemis de la province.
  2. A suivi, sans surprise, la réaction éhontée de la cellule de communication du Gouverneur de province qui a osé qualifier l’évaluation de l’an 1 de Monsieur Carly NZANZU KASIVITA à la tête du Nord-Kivu faite par l’ l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI de prématurée, irrégulière et hors contexte . QUEL FANATISME ?

Tenez !

  1. Ayant qualifié le bilan du gouverneur au 30 mai 2020 , une année après son élection , de lamentablement négatif parce que sans impact visible sur terrain en termes d’action sociale ; la cellule de communication du Gouverneur s’est empressé sans discernement à qualifier l’évaluation de l’ l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI de prématurée parce que faite une année après son élection et non son investiture du 20 juin 2019 , mais aussi parce que le gouverneur Carly NZANZU KASIVITA se dit n’avoir trouvé que 1 115 dollars dans le compte de la province en banque et qu’il est dépourvu d’un budget ; comme pour mettre en cause la gouvernance de son prédécesseur et géniteur Julien PALUKU KAHONGYA .

QUEL AVEU EMMAILLE D’IGNORANCE A OUTRANCE ?

En effet, qui a dit à cette cellule qu’une année après que l’assemblée provinciale ait voté pour un gouverneur, un député membre de celle-ci ne peut pas évaluer le gouverneur malgré le décalage entre son élection et son investiture ? Aussi, convient-il d’informer à cette cellule qu’en vertu du principe de continuité administrative, le gouverneur a hérité du budget de son prédécesseur et, en lieu et place de passer aux aveux et se plaindre, il faut seulement assumer.

  1. Pour avoir donné son point de vue vis-à-vis de gestion, du reste médiocre de la province au travers un point de presse ; la cellule de communication du gouverneur qualifie la sortie médiatique de l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI d’irrégulière.

QUELLE CONFUSION ?

Mais, qui a trompé cette cellule que, outre le perchoir de l’hémicycle, un député n’a pas le droit de donner son opinion sur la gestion de la Respublica ? Et en annonçant dans la conférence de presse avoir introduit une question écrite au gouverneur de province ; quels us et coutumes parlementaires a-t-il violés ? Un député qui évalue un gouverneur de province ne fait que son travail et, il est protégé par l’article 94 du Règlement d’Ordre Intérieur de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu quant à ce. Nous tenons à informer l’opinion que l’honorable PROMESSE MATOFALI reste déterminer à user de ses prérogatives de député à réaliser de manière permanente le contrôle parlementaire auprès de l’Exécutif provincial du Nord-Kivu.

  1. Pour avoir décrié l’œil impuissant et le silence coupable du gouverneur de province vis-à-vis des multiples problèmes qui plongent la population du Nord-Kivu dans le désespoir ; la cellule de communication du gouverneur est passée aux aveux en accusant en tord le retard enregistré dans l’octroi des rétrocessions par le gouvernement central et aux mesures de l’état d’urgence qui seraient à la base de la baisse des recettes en province.

QUEL FAUX FUYANT ?

  1. La cellule de communication du gouverneur qualifie l’évaluation de l’Honorable Promesse KAMBALE MATOFALI de tronquée et hors contexte. Le retard dans l’octroi des rétrocessions est à déplorer mais il faut reconnaitre que parfois le gouvernement de la République envoie ladite rétrocession ; Il ne faut pas confondre retard et absence totale dans cette affaire. La question est de savoir quelles sont les quelques réalisations faites par le gouverneur avec le peu de rétrocessions reçues depuis qu’il gère le Nord-Kivu ? Aussi ne serait-il pas tomber bas pour cette cellule d’accuser le gouvernement provincial de faire face aux difficultés d’exécuter certains projets d’investissement, parce que, outre le retard de la rétrocession, il y a baisse vertigineuse des recettes provinciales suite aux mesures d’urgence mais aussi à la corruption qui n’est toujours pas réprimée par le gouverneur Carly NZANZU KASIVTA.

Cette cellule n’oublie – t – elle pas que ces mesures ne datent que de deux mois (mars 2020) et que l’évaluation faite concerne toute une année ?

Signalons que le député Promesse Matofali a adressé une lettre écrite au gouverneur, au cours de laquelle il décrit un bilan largement négatif de la gestion de la province, un an après son élection. Il s’agit des secteurs minier, foncier, sécuritaire et sanitaire qui ont retenu l’attention de cet élu.

La rédaction