Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma:La Société Civile attaque les groupes armés au Festival Amani

Réunis au sein de la dynamique de la paix à l’Est de la RDC, les sociétés civiles du Nord et Sud -Kivu ont remis ce samedi 16 février 2019 une note de plaidoyer aux organisateur du Festival Amani.

A un  mois du conseil des Nations Unis cette note plaide pour le renouvellement du mandat de la MONUSCO avec une mission primordiale :Mettre fin aux groupes armés qui opèrent à l’Est de la RDC depuis une décennie.


Parlant au compte de la société civile du Sud -Kivu Mtre Bashobe Patrick pense que le Festival Amani a une grosse pierre à apporter construire l’édifice d’une paix tant recherchée à l’Est de la RDC.


“Durant ces trois jours du Festival Amani tous les regards sont tournés vers Goma . Connaissant la notoriété de ce Festival nous pensons que notre plaidoyer remis aux organisateurs finira entre les mains des décideurs sur l’échiquier international.”


Mtre Bashobe precise en outre que la demande de leurs note de plaidoyer est Celle d’un accord Claire et contraignant entre la MONUSCO et le gouvernement congolais au sujet de l’éradication des groupes armés.


Mtre Nelly Lumbu lumbu de la société civile Nord-Kivu augmente que le nouveau mandat de la MONUSCO doit prioriser la protection des civiles avec un accent particulier sur les femme, les jeunes et les personnes vulnérables.


Ce cadre de plaidoyer qui exprime le besoin du renouvellement et du renforcement du mandat de la MONUSCO compte à son sein :Les confessions religieuses,les Universités, les communautés de base et les leaders locaux et nationaux.



Thierry Kayandi