Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Goma : “ Kabila nous donne l’occasion de diriger la RDC à travers Shadary”.(Julien Paluku)

Au cours d’un meeting organisé ce vendredi 10 août 2018 à l’esplanade de l’ONC Goma au Nord-Kivu, Julien Paluku a appelé les militants de la Majorité Présidentielle à la maturité, et à capitaliser le choix que le président de la République a porté sur Ramazani Shadary comme dauphin.

Pour le gouverneur de ladite province, cette désignation est une opportunité accordée aux kivutiens pour entrer par la grande porte dans l’histoire de la RDC.

« Je vient fraîchement de Kinshasa et j’ai voulu vous transmettre la bonne nouvelle du Raïs, qui vient de désigner un de nos ressortissants candidat président de la République. Nous devons en profiter pour démontrer de quoi nous sommes capables puisque nous serons évalués au même rang que Kasa-Vubu du Kongo-Central, Mobutu de l’Équateur et les deux Kabila du Katanga. Nous devons donc saisir la balle du bon côté”, a déclaré Julien Paluku.

Dans la foulée, le numéro un de la province du Nord-Kivu a énuméré les raisons qui ont motivé le Chef de l’État à jeter son dévolu sur Shadary. Parmi lesquelles : C’est un homme de terrain, un intellectuel avéré mais aussi quelqu’un qui a de l’expérience dans la gestion de la chose publique, puisqu’étant ancien vice-gouverneur et gouverneur du Maniema et ministre de l’intérieur et sécurité.

Signalons par ailleurs que le meeting s’est déroulé normalement, sans connaître d’incidents ou accrochages entre les éléments de la police et les militants, comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit d’une manifestation de l’opposition.

Valéry Mukosasenge

English English French French Swahili Swahili