Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : Bientôt l’inauguration du premier terrain omnisport pour les athlètes à mobilité réduite

Les athlètes en situation de handicap pourront pratiquer leurs sports sur un terrain qui répond aux normes internationales dans la ville de Goma, province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Ce stade sera inauguré le vendredi 10 Mai 2019.Le tout premier stadium du genre dans la région, fera son lancement par un match amical de basketball sur fauteuil roulant qui opposera l’équipe nationale de la RDC à celle du Rwanda voisin.

Les travaux de construction, qui ont duré 8 mois, ont été réalisés avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en étroite collaboration avec le Ministère Provincial des Sports du Nord-Kivu et le Comité National Paralympique Congolais.

« Nous sommes heureux d’avoir accompagné ce projet jusqu’au bout. La pratique du sport est essentielle pour le bien-être de toute personne.Vivre avec un handicap ne doit jamais constituer une entrave », affirme Carlos Batallas, chef de Sous-délégation du CICR à Goma. « Nous espérons que cet espace, accessible et viable, permettra aux congolais  et congolaise en situation de handicap de vivre leur vie de façon normale, de mieux s’entraîner, voire de représenter la RDC à des compétitions internationales de la catégorie.»

Ce terrain aura une capacité d’accueil de plus de 250 personnes et disposera de deux vestiaires ainsi que d’un dépôt. Outre le basketball sur fauteuil roulant, plusieurs autres disciplines sportives  paralympiques y seront pratiquées parmi lesquelles le goal ball, le sitting volleyball, le tennis de table, le boccia et le para-badminton.

Ce projet fait partie du programme de réadaptation physique du CICR et vise à assister les personnes en situation de handicap à mieux s’intégrer au sein de leur société.

En 2018, dans le Nord-Kivu, le CICR a pris en charge les soins de réadaptation physique de plus de 400 personnes devenues handicapées majoritairement  suite aux conflits armés dans la région.



Thierry Kayandi