English English French French Swahili Swahili

Ebola : « Le centre de Traitement d’Ebola n’est pas un mouroir », Témoignages des guéris

Au moins 5 victorieux d’Ebola ont été présentés ce Mardi 16 Juillet 2019 à la population de Kipese, une aire de santé de la zone de santé de Lubero (Nord-Kivu), située à plus de 20 Km du Chef-lieu du territoire de Lubero. Ces ex-malades d’Ebola, sont des habitants de cette même aire de santé qui avaient contracté la malade il y’a plus un mois. Dans une séance de réintégration communautaire marquée par la conférence populaire à Kipese, ces guéris d’Ebola se sont engagés à combattre les rumeurs qui circulent autour de la maladie à Virus Ebola (MVE).

Dans la foulée, ils ont appelé la population de Kipese d’accompagner les équipes de riposte pour endiguer complètement l’épidémie d’Ebola dans la région. Ils ont parlé également de la vie dans un centre de traitement d’Ebola (CTE), tout en rassurant que « la guérison au CTE demande le cas suspect soit transféré en temps ».

« J’ai contracté la malade quand j’étais parti rendre visite à mon frère à Kisima [Une autre aire de santé située à plus de 40 Km de Kipese : Ndlr] où il était malade d’Ebola. Nous l’avons amené au centre de santé c’était le 10 Juin 2019. Et après il est mort de suite à cette malade car il était parti en retard. Et après, j’ai commencé à développer aussi la malade. Des signes comme maux de tête, fatigue… Directement je me suis seul dirigé au centre de santé, j’ai été relevé porteur de la maladie on m’a transféré au CTE (Centre de Traitement d’Ebola) de l’ITAV à Butembo. Là, on m’a bien accueilli, j’ai été très bien traité, on m’a bien soigné et aujourd’hui je suis guéri. Vous voyez que mon frère est décédé car il n’a pas été envoyé en temps au CTE. Il est donc question d’alerter vite les personnels de santé pour avoir la guérison », s’est exprimé en Kiswahili, la langue locale, Kambale Kamate Basile, victorieux d’Ebola de l’aire de santé de Kipese.

«Les gens pensent qu’aller au CTE c’est mourir. Laisse-moi vous dire mes frères que la guérison est possible. Je viens de vous parler de mon frère qui était mort car on l’avait amené avec un grand retard. Moi ici que vous connaissez bien, vous avez vu comment on m’a amené au CTE et aujourd’hui je suis revenu d’entre vous sans la maladie. Nous sommes au total 5 personnes de Kipese guéries de cette maladie. Le seul secret c’est de collaborer avec les gens de la riposte et ils vont vous soigné en temps. Au CTE on ne tue pas les gens. Il faut savoir qu’Ebola tue les têtues » a-t-il ajouté, cette fois si en Kinande, langue vernaculaire du village.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul de cas est de 2 512 dont 2 418 confirmés et 94 probables selon le rapport du ministère de la santé du Mardi 16 Juillet 2019. Au total il y a eu 1 676 décèz dont 1 582 de cas confirmés et 94 probables ainsi que 703 guéris d’Ebola. Pour la journée du Dimanche 14 au Lundi 15 Juillet, 11 nouveaux cas ont été confirmés dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Il s’agit de 5 à Beni, 2 à Mandima, 1 à Mabalako, 1 à Vuhovi, 1 à Katwa et 1 à Komanda. Il y’a eu également 8 nouveaux décès des cas confirmés dont 3 communautaires (2 à Beni et 1 à Mandima) et 5 autres survenus aux CTE et au centre de transit (CT) dont 4 à BENI et un à Goma.

Asaph LITIMIRE