Groupe de presse La République

RDC : « Tout est mis en œuvre pour que la ville de Goma ne puisse pas tomber », Conseil supérieur de la défense

« Tout est mis en œuvre pour la défense de la ville de Goma », c’est en tout la rassurance du Conseil supérieur de la défense réuni ce Lundi 5 Février. Au menu, la situation sécuritaire qui prévaut dans l’est du pays avec la poursuite des opérations militaires dans le Nord-Kivu surtout la guerre imposée par les rebelles M23 avec l’appui de l’armée rwandaise (RDF).

Au tour du commandant suprême des Forces armées et de la police nationale, le conseil supérieur de la défense est revenue sur les questions spécifiques militaires et opérationnelles qui se déroulent sur la ligne des opérations. Un message de rassurance a été formulé à l’endroit de la population quant à ce.

« Tout est mis en œuvre pour que la ville de Goma ne puisse pas tomber », a fait savoir le vice-premier ministre, ministre de la défense Jean Pierre Bemba au sortir de la réunion. Tout en exhortant la population « à faire attention aux réseaux sociaux qui créent la peur et la fragilité dans les esprits. Nous voyons des audios qui sont en train de circuler, nous voyons des militaires qui sont en train de s’exprimer […] attention, attention, ce n’est pas la réalité », a-t-il renchéri.

Selon Jean Pierre Bemba Gombo, les forces armées (FARDC) sont activées sur la ligne de front pour récupérer toutes les localités sous contrôles des rebelles.

Il a également précisé que le conseil supérieur de la défense a sollicité du commandant suprême des Forces armées et de la police nationale, Félix Tshisekedi, la levée du moratoire sur la peine capitale pour les cas de traîtrise au sein des forces de défense et de sécurité.

Asaph LITIMIRE