Groupe de presse La République

Manguredjipa : Marche de la communauté Bhele, l’Administrateur du territoire de Lubero dénonce la tenue des discours de haine visant à mettre en péril la cohésion sociale dans le secteur de Bapere (Nord-Kivu)

Manguredjipa centre : début manifestation communauté Bhele. Ph Février 2024

Paralysie d’activités socio-économiques ce Vendredi 2 Février 2024 à Manguredjipa, chef-lieu du secteur de Bapere en territoire de Lubero (Nord-Kivu). C’est à l’appel de la communauté Bhele communément appelée PIRI. Boutiques, Kiosques, Magasins et d’autres maisons de commerce n’ont pas fonctionné jusqu’à tard dans la soirée (8h00-18h00) font savoir les sources locales.

Cette communauté dénonce dans un memo adressé au Président de la République, ce qu’elle qualifie d’exclusion à la gestion de la chose publique tant au niveau local, provincial et national. Et ce au regard « des élections législatives qui ont donné victoire aux membres d’une seule communauté [Nande : ndlr] sans avoir les représentants Bhele dans la circonscription de Lubero », peut-on lire dans ce document.

Cette communauté pense qu’il y a certaines mains noires derrière les résultats provisoires des élections législatives en territoire de Lubero visant à écarter les Bhele (PIRI) de la gestion de la chose publique alors qu’ils représentent ¾ des communautés du territoire de Lubero.

Par ailleurs, l’Administrateur du territoire de Lubero dit noter des propos de haine tenu par certains membres de la communauté BHELE que ça soit dans leur mémorandum adressé au Président de la République et même lors de la manifestation organisée. C’est notamment chasser le chef de secteur de la place parce qu’il est non originaire (nande) et voire même tous les nande se trouvant dans le secteur de Bapere.

Un bâtiment du marché démoli par les manifestants à Manguredjipa. Ph Février 2024

Face à cette situation, l’autorité territoriale appelle la population locale à ne pas céder à cette manipulation des politiciens malheureux aux dernières élections qui veulent utiliser la haine comme arme et se refaire une santé politique.

«  J’appelle la population à ne pas céder à la manipulation de certains politiciens qui veulent utiliser la division pour se refaire une santé politique. Nous sommes appelés à vivre ensemble car le développement de BAPERE dépend de tout le monde. Les nande, les PIRI (Bhele), les shi, les rega, les hundes … tout le monde contribue d’une manière ou d’une autre au développement du secteur. Nous sommes tous des congolais et nous devons promouvoir l’unité et le vivre ensemble. Un candidat malheureux ne doit pas soulever une communauté contre une autre. S’il est lésé, il y’a des institutions habilitées notamment la cour constitutionnelle et la cour d’appel. Il ne doit pas redresser l’économie du secteur pas des marches visant la division des communautés, j’appelle au calme et à la reprise d’activités à Manguredjipa et dans tout le secteur de Bapere », a appelé le Colonel KIWEWA MITELA Alain, Administrateur du territoire de Lubero.

Et lors de cette manifestation, des dégâts matériels ont été enregistrés à en croire l’autorité militaire territoriale. C’est entre autre, la porte du Chef se secteur scellé par les manifestants, la démolition de certains bâtiments au marché central pour ne citer que cela.

Asaph LITIMIRE