Groupe de presse La République

Lubero : L’organisation de défense de droit de l’homme AJVEDH dénonce les tracasseries des éléments de Kabido dans le Graben Lac (Nord-Kivu)

Les éléments de force des patriotes pour la paix, armée du peuple (FPP/AP) se réclamant « Wazalendo » du commandant autoproclammé Kabido se livrent à la tracasserie de la paisible population dans le Graben Lac. Cette contrée est située sur la cote ouest du Lac Édouard dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu).

C’est l’association des jeunes villageois pour l’environnement et la défense des droits humains (AJVEDH) qui lance cette alerte. Dans une déclaration rendue publique Vendredi 26 Janvier 2024, cette structure parle de paiement des taxes illégales (Jeton) pour toute la population de cet axe et l’érection des barrières illicites où les motocyclistes sont soumis au paiement de 500 francs congolais au côté d’actes de torture.

« Nous population du Graben Lac, sommes victimes de tracasserie de la part des jeunes Wazalendo qui sont ici depuis plus de 3 mois. A Mubana, Bukununu, Kisaka par exemple, la population est contrainte de payer chaque mois 1 000 francs congolais, la taxe dite Jeton. Chaque mois, les éléments de Kabido récoltent plus de 8 000 000 francs congolais dans cette zone pour une population pauvre. A plus, ces éléments ont placé des barrières sur l’axe Mubana-Kipese, Bukununu-Kisaka, Lunyasenge-Kamandi et font payer 500 Francs congolais par moto pour chaque sortie ou entrée. Si vous ne payez pas, vous êtes soumis aux actes de torture », dénonce l’organisation.

De Janvier à Juillet 2023, les présumés wazalendo sont accusés d’avoir tué au moins 20 policiers dans le territoire de Lubero et emporté leurs armes. La plus part d’éléments de l’ordre ont été tués dans l’espace Graben selon les sources de la police. Face à cette situation, l’organisme AJVEDH demande « au Gouvernement congolais d’identifier les vrais Wazalendo et les prendre en charge pour limiter les tracasseries à l’endroit de la population ».

Asaph LITIMIRE