Groupe de presse La République

RDC : Élections 2023, « nous avons deux candidats, l’un des promesses et l’autre des réalisations » (Patrick Mundeke)

Le candidat à la députation provinciale du parti politique « Ensemble pour la République » de Moïse Katumbi Chapwe, Patrick Mundeke a tenu un point de presse ce mercredi 13 décembre 2023 devant les chevaliers de la plume et du micro dans l’enceinte de l’union nationale de la presse du Congo (UNPC), section du Nord-Kivu.

Plusieurs questions étaient au menu entre autre analyse sur les promesses que tient Félix Tshisekedi au cours de sa tournée de campagne électorale dans différentes provinces, mais également échange sur d’autres informations à caractère politique d’actualité.

S’agissant de l’aspect sécuritaire en République démocratique du Congo, Patrick Mundeke qualifie de moquerie au peuple congolais le discours que tient Félix thisekedi sur le plan sécuritaire.

« Vous comme moi, avons vu Félix Tshisekedi passé à Goma, Bukavu et Bunia. pour lui, l’Est du Congo a retrouvé la paix, ll a dit à que Bunia est en paix et développé. A Goma il a dit il lui reste quelques jours pour éradiquer le mouvement du 23mars, (M23) pendant que ce dernier a pris Mushaki ce mercredi même. je le dis tout le jour et j’insiste et je vais vous prouver au cours de cette communication que la guerre du M23 est utilisée par le pouvoir en place. Cela est justifié par faute de bilan pour tromper la population congolaise. Thisekedi ne nous a pas dit combien de kilomètres des routes qu’il a construits, il ne nous a pas dit combien d’hôpitaux qu’il a installés à l’Est. Il ne peut pas le dire parceque il n’en a pas », a ajouté le candidat numéro 230.

Visiblement parlant de la conjoncture économique en République démocratique du Congo (RDC), il s’observe une hausse généralisée du prix sur le marché, l’inflation et bien d’autres.

« Quand Félix Tshisekedi avait prix le pouvoir le taux était à combien ? Tout le monde le sait. Une bouteille d’huile coûtait combien et aujourd’hui ça se négocie à combien ? au finish quand vous faites cet exercice à tous les congolais il réalise que la nation recule. Le pays est en train de faire marche arrière mais il en a quand même ceux qui ont le kilos puisqu’il ne nous respecte pas et de nous dire de voter pour Félix Tshisekedi. Nous avons deux candidats, l’un des promesses et l’autre des réalisations. Moïse katumbi vous demande de lui donner en six mois le Congo et il le pacifiera, et il vous explique. Je double les salaires de militaires par 5, je le donne de taguette, j’ajoute la prime de guerre, je forme les militaires et en six mois je règle le problème. Vous êtes conscients que si un militaire FARDC est bien motivé est qu’à la fin du mois on lui demande de prendre Bunagana il va le faire », ajoute Patrick Mundeke.

Suzanne Gilene