English English French French Swahili Swahili

RDC : Les médecins durcissent leur mouvement de grève.

Les médecins des services de l’État viennent de durcir leur mouvement de grève.  Ils ont pris cette décision ce lundi 19 juillet à Kinshasa. Selon Forum des as, ce mouvement de grève commence à partir de ce mardi 20 juillet à 8h00 jusqu’au 27 juillet prochain. Pour pallier les questions d’urgence,  ces médecins viennent de mettre sur pied un chronogramme, présenté sous forme de «polarisation des urgences». 

A Kinshasa, cette grille a été avalisée ce lundi 19 juillet par trois syndicats de médecins de la RDC (SYNAMED, SYMECO et SYLIMED). Elle brandit l’horaire adopté de commun accord, désignant les institutions médicales ciblées à Kinshasa pour assurer la prise en charge des urgences aux jours indiqués.

Signée par trois représentants de ces syndicats,  cette correspondance,  aligne huit institutions médicales. 

Il s’agit de l’hôpital de référence de N’Djili, de l’hôpital général de Kinkole, des cliniques universitaires de Kinshasa, de la clinique de Ngaliema, de l’hôpital de la Rive, du centre de santé Vijana, du centre Mère et Enfant de Barumbu, de l’hôpital général de référence de Matete. 

Pour leur part, au niveau national, les Secrétaires généraux de ces trois syndicats des médecins congolais disent être à «la disposition du Gouvernement pour la poursuite des négociations en vue de répondre aux desiderata des médecins».

Signalons que cette grève intervient au moment où le pays fait face à une flambée de cas de covid-19 depuis le mois de juin dernier. 

Les blouses blanches sont passées à la grève sèche après avoir exprimé depuis deux semaines leurs revendications au gouvernement congolais mais sans succès. Une discussion avec le gouvernement a accouché d’une souris.

Robert TSONGO depuis Kinshasa.