English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu: Les députés provinciaux dénoncent la montée de l’insécurité dans les sites miniers en période de l’État de siège( Déclaration)

Cette nouvelle est contenue dans un document rendu public le jeudi 22 juillet dernier par une vingtaine des députés provinciaux du Nord-Kivu dont la rédaction du groupe de presse la république.net a reçu copie.

Selon eux, cette mesure exceptionnelle n’a  pas encore produit des fruits palpables sur le terrain. 

Les élus provinciaux du Nord-Kivu notent également que  la  proclamation de l’État de siège a été plus médiatique queopérationnelle. Cette campagne de plus d’un mois a constitué une alerte suffisante et une occasion pour la cible de l’État de siège à mieux comprendre ce qu’il était, ses forces et faiblesses pour ainsi brouiller toutes les traces et chances pour l’État de siège de réussir.

Ils pensent également que ce délai constitutionnel est prorogé, pas sur la base de l’évolution des opérations sur terrain ou avancées constatées au cours d’une évaluation, mais plutôt selon le bon vouloir de ceux qui décident. “Le risque devient ainsi évident d’imposer à la population des conditions de vie exceptionnellement restrictives durant une période longue et indéterminée.”, dénoncent les députés provinciaux.

Ils craignent qu’avec la multiplicité des cas de tueries et violences dans les territoires de Masisi, Rutshuru, Walikale, Beni et Lubero. Pour eux,  les populations ne seront plus en mesure de supporter ces conditions restrictives et qu’elles finiront par s’exposer à la rigueur de l’Etat de siège.

« Lorsqu’une mesure exceptionnelle dure longtemps,  elle cesse d’être exceptionnelle, elle se normalise, on s’y habitue, elle dévie ses objectifs et suscite d’autres ambitions que d’aucuns peuvent imaginer. L’Etat de siège a été étendu aux zones où la menace contre l’intégrité du territoire national n’est pas si grave ou de nature à affecter profondément le fonctionnement régulier des institutions et qui pouvait nécessiter ce genre de mesures exceptionnelles. Ainsi, les efforts et moyens limités du gouvernement sont éparpillés sur des vastes étendues pour ne rien produire comme résultat»,peut-on lire dans ce document

Au même moment, ces élus du peuple  recommandent au Président congolais Félix Tshisekedi de doter  aux militaires affectés dans les zones opérationnelles des moyens conséquents  dans le cadre de mener des opérations des grandes envergures afin de réduire complètement l’insécurité dans les provinces concernées par l’État de siège.

Trésor Wayitsomaya