English English French French Swahili Swahili

Covid-19 : L’Administrateur du territoire de Lubero demande au Gouverneur de sursoir la mobilité des Ongs au Nord-Kivu

Richard Nyembo wa Nyembo. administrateur du territoire de Lubero

L’Administrateur du territoire de Lubero demande au Gouverneur de la province du Nord-Kivu à sursoir la mobilité des organisations humanitaires non Gouvernementales en province. Richard NYEMBO lance cet appel après que certains humanitaires étrangers aient été relevés positifs du COVID-19 dans la province du Nord-Kivu.

Face à ces notifications pandémiques, l’autorité territoriale s’inquiète des mouvements incontrôlés des humanitaires qui quittent des zones déjà infectées par la pandémie vers des zones non à risque, observés surtout dans son entité.

« Nous nous sommes rendus compte qu’il y’a des organisations humanitaires qui quittent Bukavu en passant par Goma vers Lubero et d’autres quittent Ituri vers Beni, Butembo jusqu’à Lubero. Avec ce mouvement incontrôlé, nous avons proposé au Gouverneur de province de sursoir d’abord tout mouvement des Ongs à cette période pour briser la chaine de contamination de la pandémie de Coronavirus », a déclaré Richard Nyembo, Administrateur du territoire de Lubero.

Plusieurs sources indépendantes à Lubero disent également observer la mobilité intense des certaines organisations humanitaires qui rassemblement même les habitants soit pour la distribution des vivres et non-vivres, soit pour des ateliers des formations.

L’Administrateur du territoire de Lubero rappelle quant à ce que « tout regroupement des personnes est interdit pour faire respecter la décision du Chef de l’Etat mais aussi pour se protéger contre le COVID-19 ».

Richard Nyembo appelle ses administrés à renforcer les mesures d’hygiènes déjà observées dans la riposte d’Ebola.

Rappelons que la nouvelle mise en jour du COVID-19 en République Démocratique du Congo fait état de 123 cas confirmés dont 11 décès et 3 guéris. Ceci après que 14 nouveaux cas aient été confirmés ce Mercredi 1er Avril 2020 par l’Institut National de Recherche Biomédical (INRB), dont 10 cas à Kinshasa et un nouveau cas à Goma. Ce qui porte à deux, le nombre des cas de Coronavirus notifiés au Nord-Kivu dans moins de 5 jours seulement.

Asaph LITIMIRE