Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Butembo : Lutte contre les boissons fortement alcoolisées, le Maire de ville brise les rumeurs autour de la maison de commerce Afro American Industrie

photo d’illustration tiers

Pendant que la véranda Mutsanga et le Parlement débout de Furu font circuler des velléités d’entravent aux produits de la société Afro American Industrie, le maire de Butembo sort de son silence. Dans un entretien accordé au groupe de presse la République.net, Me Sylvain Mbusa Kanyamanda certifie que cette société est autorisée d’exercer ses activités sur l’ensemble du territoire nationale.

« Moi ce que je sais en tant qu’autorité publique, les gens de American ont un document ou un arrêté du gouverneur qui autorise la plupart de leurs sur le marché », a fait savoir le maire de ville.

La société Afro American Industrie travaille en République Démocratique du Congo depuis plus de 5 ans dans la production et la commercialisation des liqueurs. Les groupes de pression Véranda Mutsanga et Parlement débout de Furu qualifient la qualité de leurs produits « de suicidaire » dans un document qu’ils ont largué depuis quelques jours dans la ville de Butembo et sur les réseaux sociaux.

Mais l’autorité urbaine estime que ces produits doivent être protégés car leurs productions et ventes sont certifiées par les autorités congolaises.

« Moi je dois le protéger [pour dire a société Afro American Industrie : Ndlr] au regard de la décision de l’autorité hiérarchique. Mais s’il y’a d’autres produits qui ne sont pas listés dans le document qu’il détienne, c’est là où nous pouvons intervenir. Mais jusque-là, on est disponible à protéger les produits qui sont autorisés de commercialisation dans notre entité », a précisé Me Sylvain Mbusa Kanyamanda.

Toutefois, le maire de Butembo salut l’engagement de la population dans la lutte des boissons fortement alcoolisées. Il estime que ce combat doit se faire dans la collaboration avec ses équipes spécialisées et aussi dans le respect de la loi.

« Je demande à la population de Butembo d’être calme et surtout d’associer l’autorité avant toute hésitation ou suspicion des boissons fortement alcoolisées qui circuleraient sans autorisation de l’autorité ; au-delà même des boissons fortement alcoolisées, il y’a d’autres produits qui entrent sous format fraude, c’est pourquoi nous devons être vigilants. Donc la population doit toujours nous souffler. On ne peut la sécuriser sans qu’elle-même, ne collabore. L’initiative de la Véranda, elle doit collaborer avec l’autorité pour qu’on soit capable d’orienter les actions. Pour que l’autorité elle-même puisse agir afin d’éviter le dérapage », a conseillé le locataire de l’hôtel de ville de Butembo.

Certains observateurs indépendants ont estimé que la revendication des groupes de pression de la ville de Butembo était partiale d’autant plus qu’elle cible une seule maison de commerce pendant que d’autres boissons fortement alcoolisées sont fabriquées et vendues dans la ville.

Asaph LITIMIRE