À Ntoma, un village situé à une vingtaine de kilomètres de la localité d’ Halungupa dans le secteur de Rwenzori en territoire de Beni, une nouvelle attaque par les ADF a fait cinq morts. Trois femmes fusillées et deux hommes égorgés, et plusieurs personnes disparues (enfants et femmes et hommes) .

«Depuis un moment nous n’avions pas été attaqué .Pendant que nous sommes tous concentrés sur le Covid-19, la nuit du mercredi 15 avril 2020, les ADF ont réapparu après un moment de silence. Les FARDC ont réussi à les repousser, jusqu’ici les bilan des victimes reste »,explique une source administrative locale.

«C’était vers 23h que nous avons entendus des bruits étranges notamment venant des familles victimes de l’attaque. Etant donné que nous ne pouvons pas sortir de nos cachettes la nuit de peur d’être tuer, nous avons fait le constat macabre des morts et la disparition des enfants et femmes»,fait savoir la population locale.

Marasi Bénédicte Zoe