Groupe de presse La République

Goma : La population de Majengo proteste contre la triple fusillade des civils par un militaire de la garde républicaine (Nord-Kivu)

Tout s’est passé dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 en commune de Karisimbi où un militaire de la Garde républicaine a ouvert le feu sur trois personnes dans un restaurant du quartier Majengo, sur l’avenue Kavumu. Les victimes, dont l’identité n’a pas encore été révélée, ont été transportées à la morgue de l’hôpital militaire du camp Katindo par une jeep de la Police militaire.

La route reliant Majengo à Kilijiwe a été barricadée cette même nuit par la population en colère après l’incident. Des témoins affirment que le militaire a tiré sur les victimes sans raison apparente.

La population de Majengo est en colère après ce drame. Des barricades ont été érigées sur la route reliant Majengo à Kilijiwe pour protester contre la violence des militaires car selon les jeunes de ce quartier les tracasseries et provocation de la part des militaires incontrôlés sont multiples dans la commune de Karisimbi. ils demandent ainsi aux autorités militaires d’exercer la peine de mort contre ce militaire pour qu’il serve d’exemple aux autres.

La police militaire a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances du drame. Le militaire responsable a été arrêté et sera traduit en justice.

Cet incident survient dans un contexte de tensions croissantes entre la population et les forces de sécurité en ville de Goma dû aux dérapages de certains d’entre les hommes en tenue.De nombreux cas de violence et d’exactions imputés aux militaires ont été rapportés ces derniers mois.

Nous continuerons à suivre de près l’évolution de cette situation et vous tiendrons informés des derniers développements. signalons que cette même nuit au quartier ndosho trois wazalendo ont tracassé les paisibles citoyens. Les jeunes du quartier ont réussi à neutraliser l’un parmi les trois.

Marasi Bénédicte Zoé