Groupe de presse La République

Goma : Le Maire interdit la prière d’Aïd el-Fitr au stade de l’unité pour des raisons sécuritaires (Nord-Kivu)

Dans un communiqué rendu public dans l’après-midi de ce 9 Avril 2024, le Maire de de Goma, le Commissaire supérieur principal Kapend Kamand Faustin, a annoncé ce jour l’interdiction de la prière d’Aïd el-Fitr au Stade de l’Unité pour des raisons sécuritaires. Cette décision fait suite à des informations crédibles faisant état de menaces d’attaques contre le rassemblement, a-t-il fait savoir.

Dans ce communiqué officiel, le Maire Kapend a exprimé ses regrets pour cette décision et a appelé les musulmans de Goma à célébrer l’Aïd el-Fitr dans leurs mosquées respectives. Il a également rassuré la population que les forces de sécurité sont en état d’alerte maximale et prendront toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de tous pendant cette période festive.

Cependant, l’annonce a été accueillie avec une grande déception par la communauté musulmane de Goma. La plupart de fidèles ont compris la nécessité de cette mesure et ont exprimé leur soutien aux autorités.

C’est le cas pour de madame Aliah zuwenah Milenge qui pense que si l’autorité en décide ainsi il a forcément une bonne raison car les autres années ils se réunissent dans différents stades sans aucun problème . “Dura lex sed lex”, a-t-elle ajouté.

Hassan Saidi Amani pense quant à elle que c’est une sorte d’acharnement contre les musulmans car les matchs se jouent dans le stade de l’unité malgré la guerre.

L’Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois de Ramadan, est l’une des fêtes les plus importantes de l’Islam. C’est un moment de grande joie et de rassemblement pour les familles et les communautés.

L’interdiction de la prière d’ensemble dans un stade n’est pas une première à Goma car la même décision avait été prise pendant la période d’urgence de la maladie de COVID-19. Cette fois-ci, elle souligne les défis sécuritaires auxquels la ville est confrontée.

Marasi Bénédicte Zoé