Groupe de presse La République

Nord-Kivu : La SADC déplore la perte de 3 casques bleus dans des bombardements des rebelles du M23 à Sake

La cité de Sake, située dans la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC), a été la cible de bombardements intenses. Des sources locales rapportent que les attaques, qui ont débuté en début de la matinée du week-end du 6 au 7 Avril et ont touché plusieurs quartiers de la cité, causant d’énormes dégâts humains et matériels.

La Force de la SADC en RDC a confirmé que trois de ses Casques bleus ont été tués dans ces bombardements. Le contingent tanzanien a perdu deux soldats, tandis qu’un soldat sud-africain a également été tué. La SADC a condamné fermement ces attaques et a exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes.

Le M23, groupe rebelle actif dans la région, est soupçonné d’être responsable de ces bombardements. Le groupe n’a pas encore revendiqué l’attaque, mais il a intensifié les bombardements sur les positions de l’armée congolaise et des Casques bleus. Les sites de déplacés à Goma et environs n’ont pas été épargnés.

Des milliers de personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers pour se réfugier dans des zones plus sûres.

Les Nations Unies et la SADC ont réitéré leur engagement à soutenir le processus de paix en RDC et à œuvrer pour la stabilisation de l’est du pays.

L’aide humanitaire est urgente pour les populations touchées par les bombardements.Le gouvernement provincial a promis dimanche dernier lors d’un dialogue social de s’activer pour fournir aux déplacés de la nourriture, de l’eau potable et des soins médicaux.

La situation dans l’est de la RDC reste préoccupante. Les violences continues et les déplacements de populations constituent une grave crise humanitaire. La communauté internationale doit redoubler d’efforts pour mettre fin à ce conflit et apporter la paix et la sécurité aux populations de la région.

Marasi Bénédicte Zoé