Groupe de presse La République

Nord-Kivu : Le deuxième convoi humanitaire du gouvernement congolais, acheminé au sud de Lubero avec 180 tonnes des vivres et médicaments

Plus ou moins 180 tonnes des vivres et médicaments acheminés au sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu) par le Gouvernement congolais en faveur des déplacés, ayant fui les affres de guerre dans le territoire de Rusthuru. C’est le deuxième convoi humanitaire mobilisé par le gouvernement congolais depuis la résurgence en 2021 de la rébellion du M23 soutenue par le Rwanda après celui de Novembre 2022.

C’est grâce au plaidoyer mené par le caucus des députés nationaux de la province que le gouvernement a débloqué cette assistance humanitaire.

« Les députés du Nord-Kivu ont adressé une lettre au premier ministre pour remonter les alertes humanitaires enregistrées dans la province face à l’afflux des déplacés. Par la suite, nous lui avons rencontré et il a directement instruit le ministre des affaires sociales et humanitaires pour voir dans quelle mesure, le gouvernement congolais peut répondre à notre demande. Une enveloppe de 5 milliards de francs congolais a été débloquée pour le Nord et le Sud-Kivu, deux provinces qui continuent à enregistrer les déplacés internes », a fait savoir Jeannette Kavira Mapera, Présidente du caucus de députés nationaux du Nord-Kivu.

Remise de l’assistance humanitaire aux déplacés par l’ATM de Lubero. Ph : David Mayani Radio Sauti ya Lubero. Mars 2024

Dans le territoire de Lubero, la dernière avancée des rebelles dans la partie Nord de la province a mis sur la voie d’exil plus de 26 000 familles. Elles vivent dans un dénouement total dans le sud de ce territoire. Jeudi 14 Mars, l’Administrateur Militaire du territoire de Lubero a remis officiellement cette assistance humanitaire aux déplacés.

« Il y a aujourd’hui plus de 26 733 nouvelles familles qui proviennent précisément de Bwito dans le territoire de Rusthuru. Les agglomérations de Kanyabayonga, Kayna et Kirumba qui les acceuillent sont débordées. Nous sommes contents car le gouvernement congolais a répondu à la demande des députés nationaux et aujourd’hui, nous remettons officiellement l’assistance humanitaire composée des vivres et médicaments. Cette assistance va soulager tant soit peu ces déplacés qui traversent une situation humanitaire catastrophique. Le lot de 180 tonnes est composé du riz, de la farine de maïs, des haricots, du sel et du savon ainsi qu’une importante quantité de médicaments », a expliqué l’Administrateur militaire, le Colonel Kiwewa Mitela Alain.

Il a rassuré tout de même que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, travaille jour et nuit pour que des solutions durables pour un retour de la paix soient trouvées et faciliter le retour des déplacés dans leurs milieux.

Échantillons de l’assistance humanitaire. Ph : David Mayani Radio Sauti ya Lubero. Mars 2024

Les déplacés qui veulent voir la fin de la guerre pour rentrer chez eux ont à leur tour, remercié le gouvernement congolais pour cette assistance humanitaire.

« Nous voulons que le gouvernement congolais s’implique plus dans la recherche de la paix afin de nous faciliter un retour paisible dans nos entités. En attendant nous sommes ici à Kanyabayonga et nous étions en train de nous poser des questions si réellement le gouvernement pense à nous. Cette assistance humanitaire est une assurance que les autorités du pays pensent réellement à nous. De la même manière qu’elle a été mobilisée, nous voulons que la recherche de la paix soit également une priorité. Les députés qui ont plaidé en sa faveur devront le faire au tant pour la paix. Nous disons merci et nous attendons d’eux, des solutions pour la paix », a fait savoir un déplacé à Kanyabayonga.

Il faut rappeler que cette dernière assistance cible les nouvelles vagues de déplacés. Comptées à plus de 20 000, elles s’ajoutent à 20 000 autres enregistrées depuis Octobre 2023 dans la partie Sud du territoire de Lubero. La situation humanitaire est catastrophique même pour les familles d’accueil. La société civile dit avoir enregistré deux cas de décès suite à la famine dans le rang des déplacés à Kanyabayonga en début de la semaine du 11 Mars 2024.

Asaph LITIMIRE