Groupe de presse La République

Goma : Guy Kibira Ndoole appelle à la solidarité envers les déplacés du M23 pour ce mois de la femme.

La journée du 8 mars est célébrée sous le thème national :«Accroître les ressources nécessaires en faveur des femmes et des filles dans la paix pour un Congo paritaire». C’est dans ce sens que Guy Kibira Ndoole, chef de division provinciale de la jeunesse du Nord-Kivu, a lancé un appel aux femmes de Goma et de partout. Il les a exhorté à passer cette journée de commémoration de la journée internationale pour le droit de la femme en méditation et en solidarité avec les femmes déplacées de guerre du M23.

Dans son message, M. Kibira Ndoole a souligné la situation difficile que vivent les femmes et les jeunes filles déplacées de guerre cantonnées dans différents sites près de Goma. Exposées aux violences, aux privations et à l’incertitude du lendemain, elles se retrouvent souvent démunies et sans soutien ni aide.

C‘est dans ce contexte qu’il a appelé les femmes de Goma à faire preuve de compassion et de solidarité envers leurs sœurs en détresse. Il les a encouragées à organiser des actions de soutien, à collecter des vivres et des produits de première nécessité, et à offrir un soutien moral à celles qui ont tout perdu.
« Chères femmes, nous sommes tous artisans de la paix comme l’indique le thème national. Chacun d’entre nous doit apporter sa pierre pour un Congo plus fort qu’avant enfin d’éradiquer cette guerre imposée par les M23 et ses alliés. Le message reste le même avec celui du ministère de tutel, restons en unité et en solidarité avec les femmes et jeunes filles qui vivent dans l’incertitude et qui sont contraintes à la prostitution…pour trouver de quoi mettre sous la dent.C’est pour moi l’occasion de lancer un appel à toutes les femmes de Goma et d’ailleurs de récolter des vivres et non vivres pour les déplacés de guerre qui vivent sans assistance pour la plupart.Le 8 Mars oui mais est-ce qu’il faut fêter et faire comme si tout allait bien en province?»,
dit-il.

Kibira Ndoole a également invité les femmes à se joindre à la méditation collective pour la paix dans la région. Cette initiative vise à implorer la fin des hostilités et le retour d’une paix durable dans la partie Est du pays et en particulier et tout le pays en général.

Pour chuter, il a dénoncé le comportement de certains chefs de bloc et humanitaire qui imposent le sexe aux femmes au prix des faveurs . Il demande ainsi l’implication des services compétents pour mettre fin à ces pratiques ignobles en attendant le retour de la paix pour qu’ils regagnent leurs milieux naturels.

        Marasi Bénédicte Zoé