Groupe de presse La République

Nord-Kivu : La société civile dénonce le recrutement forcé des jeunes dans les familles par le M23

La coordination de la société civile forces vives du territoire de Rutshuru se dit préoccupé par le recrutement forcé des jeunes par le mouvement rebelle du M23 dans cette entité depuis un certain temps et appelle le gouvernement congolais à prendre en main ses responsabilités pour réduire la menace qui pèse sur plusieurs familles.

Joint par larepublique.net ce vendredi 9 février 2024, le président de la société civile de ce territoire, Jean Claude Bambanze invite les autorités nationales à instaurer des mesures adéquates pour sécuriser la population.
« Les jeunes se font recruter dans des villages. Le M23 a demandé que chaque maison amène un jeune. Ceux qui refusent sont entrain de se faire bastonner sérieusement et d’autres fuient vers l’Ouganda », Précise notre source.
Ainsi, cette structure s’inquiète de la montée des cas des violences orchestrées contre les populations locales dans plusieurs coins de ce territoire.
« Nous demandons au gouvernement congolais de prendre des mesures sérieuses pour frapper et neutraliser l’ennemi afin d’assurer la quiétude de la population », A-t-il ajouté

Rappelons qu’il y a quelques jours passés l’administration militaire du Nord-Kivu a confirmé les faits.Elle dénonce également l’installation illégale d’un centre d’inscription tenu par le M23 et le recrutement des mineurs à sa faveur.

Les défenseurs des droits humains lancent de nouveau un cri d’alarme aux décideurs à se pencher urgemment de l’environnement sécurité que prévaut dans ce coin malgré l’occupation continue des territoires de Rutshuru , Masisi et Nyiragongo par les M23 depuis une longue période.

Huguette Mpipo