Groupe de presse La République

Rutshuru :les transporteurs en guerre contre la surtaxation des produits agricoles par le gouvernement militaire

Il s’agit d’une dizaine des propriétaires de véhicules marque Fuso qui restent stationnés à kibirizi en chefferie de Bwito dans le territoire de Rutshuru depuis plus d’une semaine, qui dénoncent la hausse des taxes sur les produits agricoles à la barrière qui porte le même nom dans cette agglomération.

Dans un échange avec certains de ces locataires des véhicules réalisé par la rédaction du groupe de presse la république ce mercredi 7 janvier,la taxe qui cause beaucoup de bruits est celle exigée par le service de l’agriculture Pêche et Élevage noyau de Kibizi (AGRIPEL), selon eux, une taxe dont l’administration militaire du Nord-Kivu est responsable.

Ce même mercredi, ceux-ci viennent de payer toutes les autres taxes sauf celle de l’AGRIPEL qu’ ils qualifient de trop chère à payer. Nos interviewés renseignent que cette taxe qui se payait à 50$ mais se négocie actuellement à 125$. Certains véhicules ont déjà traversé la barrière mais, ils restent stationnés dans le village.

Malgré cette désolation, certains produits agricoles ont commencé à s’avarier dans les véhicules suite à la mésentente entre les deux parties.

Par cette occasion, il est appelé au gouvernement provincial militaire de de s’enquérir du dossier compte tenu de la situation sécuritaire qui prévaut dans les villages environnants de ce coin.

Pour le moment, il est difficile de préciser jusqu’à quand le transport des produits agricoles reprendra sur le trafic Kibirizi-Lubero-Butembo.Seules les motos et voitures gagnent le passage libre à cette barrière.

Djimmy Dunia depuis Rutshuru