Groupe de presse La République

RDC : Le sommet de l’EAC a pris acte du départ de la force régionale du territoire Congolais 

Le 23ème sommet des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de L’Est ( EAC) a pris acte du refus de la RDC de renouveler le mandat de la force régionale de l’EAC au-delà du 8 décembre 2023 . C’est l’une des décisions prises ce vendredi 24 novembre à Arusha en Tanzanie à l’issue du 23ème sommet des chefs d’Etat de l’EAC.

Cette décision reprise dans le communiqué final a été prise aux termes de plus de 4 heures de discussions à huis clos entre chefs d’Etat, renseignent infos plus RDC.

Le vice premier ministre Jean Pierre Bemba , le ministre d’etat à l’Intégration régionale Antipas Mbusa Nyamwisi et le Haut Représentant du Chef de l’Etat Serge Tshibangu ont du batailler dur pour faire passer cette décision souveraine de la RDC telle que voulue par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Avec l’entérinement de cette décision par les chefs d’Etat, la page de la force régionale de l’EAC est définitivement tournée. Toutefois, le sommet a recommandé la tenue d’une réunion des chefs d’état-majors de l’EAC pour valider le plan de désengagement.

Cette réunion devrait connaître la participation des responsables militaires de la Sadc appelée à remplacer la force Est-africaine.

«  C’est un motif de satisfaction pour le gouvernement congolais », a déclaré un des représentants du Chef de l’Etat qui estime que la décision souveraine de la RDC a été entendue.

Par ailleurs, le sommet d’ Arusha a aussi pris acte de l’adhésion de la Somalie à l’Est.

Au cours de ce sommet, le président du Burundi a cédé le bâton de commandement à son homologue Salva Kiir 2024.

Rédaction