Groupe de presse La République

Goma: Les inspecteurs routiers de la CNPR à l’école du code de la route 

C’est en marge de la Journée mondiale du souvenir des victimes de la circulation routière que la commission nationale de prévention routière (CNPR) a formé ses inspecteurs sur le respect  du code de la route et les attitudes  à prendre  face  aux usagers de la route. 

Selon  le directeur provincial de cette entreprise étatique, Basilwango Éric, il est important  que les agents  de terrains  maîtrisent  assez bien la loi routière dans toute son intégralité. Ce qui leur permettra de veiller à son respect auprès des conducteurs. 

«Nous avons organisé cette formation  en faveur des inspecteurs  routiers pour leur permettre de bien faire leur travail, qui consiste à travailler  en étroite  collaboration  avec  les agents  qualifiés  de la Police de circulation  routière  pour faire respecter  le code de la route. Nous nous sommes  dit qu’ils avaient les capacités  pour qu’ils améliorent  leur  performance professionnalisme».

Pour cette année  2023, le bilan  des accidents routiers  est très  alarmant par rapport à l’année  précédente. Voilà pourquoi la CNPR organise une formation  certifiée en faveur  des usagers  de routes pour limiter les  dégâts  qui sont causés  principalement  par l’ignorance et le non-respect du code de la route. Les motocycles,les chauffeurs  des transports en commun ainsi que d’autres conducteurs  sont attendus  au bureau  de la CNPR pour le recyclage.

«En ce qui concerne les usagers de la route, nous organisons une formation de recyclage forcé.  Cette formation  concerne  principalement  les taximen des motos,les chauffeurs  des bus de transport en commun  et ceux des taxis  transville  qui sont le plus souvent  à la base des accidents. Nous pensons  qu’ils  ont besoin de se recycler  pour leur propre sécurité  pendant  l’exercice de leurs travaux car nombreux  sont ceux  qui n’ont pas eu la chance de passer par l’auto-école  pour comprendre  les différents  panneaux  de signalisation et le code de la route.»,a-t-il ajouté. 

La formation  des conducteurs  est payante. Après autant de jours de formation, les apprenants seront  soumis à un test avant d’être  brevetés.

          Marasi Bénédicte Zoé