Groupe de presse La République

Nord-Kivu : « Justice climatique ! Nous autres, n’avons pas de ticket pour Mars. Arrêtez de détruire la terre », ce message des jeunes de l’AVJDC et XR de Goma

Ils se lancent dans la sensibilisation sur la lutte contre le réchauffement climatique ; il s’agit des jeunes de deux mouvements citoyens verts dont Association of Young Visionnaries for Development in Congo (AJVDC) et Rébellion contre l’extinction (XR).

Le 1er Juin 2023, ces deux mouvements citoyens verts ont choisi le marché de Kituku au sud-ouest de la ville de Goma pour lancer « la campagne de lutte contre le réchauffement climatique et la spoliation de l’environnement. L’objectif est de mobiliser la population africaines pour dénoncer ceux qui détruisent la terre.

« Justice climatique ! Nous autres, africains, n’avons pas des tickets pour Mars. Alors arrêtez de détruire la terre », c’est ce qu’on peut lire sur un des gros calicots de sensibilisation, adressé aux autorités compétentes.

« Nous sensibilisons la population de Goma sur les conséquences du changement climatique et l’exploitation humaine qui causent beaucoup de dégâts entre autre l’exploitation du gaz », a indiqué Justin Mutabesha de l’AVJDC avant d’ajouter « nous postons nos messages sur cet endroit plein d’immondices pour que les autorités s’impliquent dans la gestion responsable des déchets afin de lutter contre la pollution ».

« Non à l’exploitation du pétrole dans les aires protégées, oui aux attitudes responsables vis-à-vis de la nature »

Cette campagne est lancée au Nord-Kivu pendant que plusieurs acteurs citoyens dénoncent la spoliation des espaces verts et publics, l’insalubrité de la ville avec le manque de politique des gestions des immondices dans certains endroits de Goma. Mais aussi de la vente aux enchères par le gouvernement congolais de certains blocs pétroliers se trouvant à l’intérieur des aires protégées.

Les deux mouvements citoyens verts AVJDC et XR rébellion tentent de conscientiser la population à la conservation de l’environnement pour des générations futures. Cela passe par « la non exploitation du pétrole dans les aires et tourbières protégées et l’adoption des attitudes responsables vis-à-vis de la nature », ont appelé les deux associations tout en instant sur la nécessité pour chacun « d’être gardien de l’environnement ».

Huguette Mpipo